Le professeur Patrick Drogui bouillonne d’idées pour purifier le Saint-Laurent

14 février 2011

( mise à jour : 14 février 2011 )


Le professeur Patrick Drogui du Centre Eau Terre Environnement a la tête bouillonnante d’idées révolutionnaires pour protéger le fleuve Saint-Laurent ! Il envisage en effet d’utiliser des techniques d’électrolyse et de procédés oxydatifs pour purifier la plus importante voie maritime au Québec.

 

« Patrick Drogui, dont le partenaire principal est l’entreprise Premier Tech, peut-on lire dans l’article paru dans Le Nouvelliste, explique que l’usage de différents types d’électrodes et des intervalles de temps variés sont déterminants dans l’utilisation de l’électrolyse pour purifier les effluents des usines de filtration de produits difficilement dégradables. […] La technique, dit-il, est très prometteuse. Pour ne donner qu’un exemple, elle a généré un abattement de 92 % du médicament carbamazepine. » Pour en apprendre davantage sur les travaux de recherche du professeur Drogui, lire Protection du fleuve : une effervescence d’idées, écrit par la journaliste Brigitte Trahan et publié en marge de la Journée de la recherche du Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies.