Le scientifique doit-il sortir de sa tour d’ivoire?

21 avril 2012

( mise à jour : 21 avril 2012 )


Dans le cadre de l’émission Je vote pour la science, à Radio Centre-Ville :

 

« Pourquoi les scientifiques sont-ils si timides à l’idée d’une plus grande implication sociale? Donner leur opinion, participer aux débats publics, jouer leur rôle de citoyen : pourquoi pas? […]

 

Avec nous en studio cette semaine, trois chercheurs moins timides que la moyenne, chacun avec un parcours illustrant une forme différente d’implication sociale. La première est en environnement, peut-être le domaine qui fait exception : si on célèbre ce samedi le Jour de la Terre, c’est parce que des scientifiques sont intervenus sur la place publique à un moment donné. Le deuxième [Richard Shearmur, professeur à l’INRS] n’est pas étranger aux prises de position, mais l’une d’elles a été particulièrement remarquée par les médias l’an dernier, lors de l’abolition par le gouvernement Harper du formulaire de recensement long. Et la troisième a fondé un groupe appelé “ Science et bien commun. ” »

 

Écoutez l’émission complète sur le site de l’Agence Science-Presse, mardi 17 avril 2012.

 

Le scientifique doit-il sortir de sa tour d’ivoire?

Je vote pour la science, Radio Centre-Ville

Mardi, 17 avril 2012, Richard Shearmur est interviewé à partir de 6:45

Animateur : Pascal Lapointe

 

 

 


Photo ©  Christian Fleury