Maîtrise en études urbaines

Présentation du programme

En études urbaines, vous porterez un regard sur les enjeux sociaux de l’heure et étudierez la ville sous toutes ses dimensions. Que ce soit pour mieux comprendre le territoire comme lieu d’habitat, de travail et de mobilité, comme instance de gestion ou comme espace d’action individuelle, collective et communautaire, vous produirez des connaissances qui guideront l’action sur le territoire.

L’urbanisation massive est l’un des grands bouleversements des temps modernes. L’analyse des phénomènes urbains requiert des compétences pluridisciplinaires.

Que ce soit pour mettre au point des indicateurs sur la distribution spatiale de la pollution atmosphérique et du bruit routier, que vous choisissiez d’étudier nos habitudes de vie et nos rapports sociaux à la culture numérique ou que vous vous intéressiez à la sécurité des piétons pour trouver une meilleure répartition des brigadiers scolaires, votre parcours en études urbaines permettra d’approfondir les réflexions et, ultimement, d’influencer les politiques publiques.

Ce programme d’études est offert deux profils : avec mémoire (3854) et avec stage de recherche (3855). Il s’adresse principalement aux bacheliers en urbanisme, en tourisme, en architecture, en design de l’environnement, en administration et en sciences sociales et humaines qui souhaitent obtenir une formation interdisciplinaire pour compléter leur parcours.

 

Thématiques de recherche

Ce programme d’études est multidisciplinaire et les activités de recherche sur lesquelles il s’appuie touchent plusieurs thématiques :

  • les transformations de la société urbaine; l’habitat et les dynamiques de milieux de vie; le développement local et communautaire;
  • les populations et les flux migratoires;
  • les changements des économies urbaines et régionales et la localisation des activités urbaines;
  • les transformations des environnements naturels et construits; la morphologie et le patrimoine urbains;
  • la gouvernance locale et métropolitaine; la gestion des infrastructures;
  • le tourisme urbain; la ville comme milieu de création et d’expression de la culture.

 

À cela s’ajoute des thématiques de recherche transversales qui recoupent plus d’une thématique :

  • les phénomènes urbains dans le développement international;
  • l’analyse comparée des villes;
  • la géomatique et les développements méthodologiques de pointe.

 

Perspectives d’emploi

Les titulaires d’une maîtrise en études urbaines sont outillés pour une grande diversité de carrières, notamment en recherche, mais aussi en gestion compte tenu de la formation polyvalente, et ce, dans différents milieux :

  • Les ministères et organismes gouvernementaux;
  • Les ministères québécois et canadien concernés par la santé, l’immigration, les communautés culturelles, la famille, la jeunesse, les aînés, etc.
  • Les municipalités;
  • Les organismes internationaux, à but non lucratif et communautaires;
  • Les établissements d’enseignement
  • Le secteur privé.

 

Programme d’études connexe

Vous pourriez aussi choisir de poursuivre au doctorat en études urbaines à l’INRS.

Numéro

3854 (avec mémoire)

3855 (avec stage de recherche)

Grade

Maître ès sciences, M. Sc.

Crédits

45

Modalités des études

Avec mémoire

Ce programme est offert conjointement avec l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Régime des études

Ce programme d’études est offert à temps complet et à temps partiel.

Droits de scolarité

Aux fins d’inscription, le montant des droits et frais de scolarité à payer varie selon le pays d’origine et le programme. En savoir plus

Bourses d'études

L’étudiante ou l’étudiant est admissible au programme de bourses en sciences sociales de l’INRS ainsi qu’à différents programmes de bourses pour financer ses études.

Trimestres d'admission

Automne 30 mars
Hiver 1er novembre
Été 1er mars

Pour les programmes de maîtrise (avec mémoire), les dates d’admission sont flexibles. Toute demande d’admission reçue après ces dates pourra donc être analysée.

Demande d'admission

L’admission au programme d’études est conditionnelle à l’acceptation d’une professeure ou d’un professeur de diriger vos travaux ou votre stage de recherche.

En savoir plus sur les étapes d’une demande d’admission.

Voir les projets d’études offerts

Langue d'enseignement

Les cours sont offerts en français.

Des cours de langues sont offerts aux étudiantes et étudiants non-francophones.

Équivalence des diplômes

Si vous avez obtenu un diplôme dans un pays autre que le Canada ou dans une province canadienne hors Québec, vérifiez les équivalences des diplômes avant de faire une demande d’admission à un programme d’études.

Responsable du programme

Questions sur le programme et informations générales

Bureau du registraire
Téléphone : 418 654-2518
Sans frais au Québec : 1 877 326-5762
registrariat@inrs.ca

 

Wassila Foul
Agente administrative au dossier étudiant
Centre Urbanisation Culture Société
Téléphone : 514 499-8261
Courriel : wassila.foul@ucs.inrs.ca

Objectifs généraux du programme

Le programme de maîtrise en études urbaines avec mémoire (3854) vise à :

  • Permettre de faire l’expérience de l’ensemble des étapes de production d’une recherche.
  • Former des spécialistes aptes à analyser divers aspects du phénomène urbain, à élaborer des diagnostics et à proposer des stratégies d’action, d’intervention et de planification pour solutionner divers problèmes urbains.
  • Donner les connaissances théoriques, un savoir interdisciplinaire, des outils méthodologiques, une rigueur scientifique et une autonomie professionnelle afin de bien cerner les différentes facettes des milieux urbains.
  • Réaliser un projet de recherche en intégrant les connaissances et compétences acquises sur une question définie à partir d’une analyse de la littérature scientifique pertinente et avec l’accord de sa directrice ou de son directeur de mémoire.

 

Le programme de maîtrise en études urbaines avec stage de recherche (3855) vise à :

  • Permettre de faire l’expérience de l’ensemble des étapes de production d’une recherche.
  • Devenir une ou un spécialiste apte à analyser divers aspects du phénomène urbain, à élaborer des diagnostics et à proposer des stratégies d’action, d’intervention et de planification pour solutionner divers problèmes urbains.
  • Développer les connaissances théoriques, un savoir interdisciplinaire, une rigueur scientifique et une autonomie professionnelle afin de bien cerner les différentes facettes des milieux urbains.
  • Maîtriser les outils méthodologiques pour effectuer avec rigueur des recherches de nature théorique et appliquée.
  • Réaliser un projet de recherche orientée afin d’intégrer les connaissances et compétences acquises. Les objectifs du projet de recherche sont définis en collaboration avec un milieu d’action associé au programme d’études, sous la supervision de la professeur ou du professeur responsable du stage.

Conditions d’admission

La personne intéressée par la maîtrise en études urbaines avec mémoire ou stage de recherche doit :

  • Détenir un baccalauréat ou l’équivalent, en sciences humaines (anthropologie, démographie, économie, géographie, histoire, histoire de l’art, psychologie, science politique, sociologie, etc.), en études urbaines, urbanisme, tourisme et loisir, en architecture et design de l’environnement ou en administration, obtenu avec une moyenne d’au moins 3,2 (sur 4,3) ou l’équivalent, et posséder les connaissances requises et une formation appropriée.
  • La candidate ou le candidat ayant une moyenne inférieure à 3,2 sur 4,3, mais supérieure ou égale à 2,8 sur 4,3 peut, à titre exceptionnel, faire l’objet d’une recommandation d’admission par le sous-comité d’admission et d’évaluation du programme.
  • Avoir réussi au moins un cours de statistique appliquée à des problèmes de recherche, au niveau du premier cycle universitaire ou à un niveau supérieur. Le syllabus du cours devra accompagner la demande d’admission. Un cours d’appoint peut être imposé à la candidate ou au candidat ne répondant pas à cette exigence.
  • Avoir une connaissance suffisante de la langue française parlée et écrite; la compréhension de l’anglais écrit est également exigée. La connaissance d’une troisième langue peut être exigée si elle est pertinente au sujet de recherche de la candidate ou du candidat.
  • Soumettre des lettres de recommandations et une liste de ses intérêts de recherche par le biais de mots-clés.

 

Méthodes de sélection

  • Évaluation du dossier académique
  • Lettres de recommandation
  • Liste des intérêts de recherche du candidat par le biais de mots-clés.
  • Au besoin, une entrevue avec le sous-comité d’admission et d’évaluation pourra être exigée.

Capacité d’accueil

Ce programme d’études n’est pas contingenté.

Structure du programme

Profil avec mémoire (3854)

4 activités obligatoires totalisant 12 crédits

4 activités de spécialisation dans les blocs 1 à 4 totalisant 12 crédits

1 mémoire de 21 crédits

 

Profil avec stage de recherche (3855)

4 activités obligatoires totalisant 12 crédits

6 activités de spécialisation dans les blocs 1 à 4 totalisant 18 crédits

1 stage avec rapport de recherche totalisant 15 crédits

 

Activités obligatoires (12 crédits)

Le choix des cours obligatoires se fait avec l’accord de la directrice ou du directeur du mémoire ou du stage, ou de la personne responsable du tutorat. Le cours non retenu comme cours obligatoire pourra être sélectionné comme cours de spécialisation.

Le troisième cours de méthodes offert parmi les cours obligatoires qui serait suivi comme cours de spécialisation s’intègre dans un bloc selon la répartition suivante : EUR 8218 Méthodes qualitatives appliquées aux études urbaines, Bloc 1 ; EUR 8217 Méthodes quantitatives appliquées aux études urbaines, Bloc 3 ; EUR 8216 Méthodes d’analyse du cadre bâti, Bloc 4.

 

Activités de spécialisation (12 crédits)

Au cours de la première et de la deuxième année du programme, les étudiantes et étudiants du profil avec mémoire choisissent quatre (4) cours de spécialisation (12 crédits). Ceux du profil avec stage de recherche choisissent six (6) cours de spécialisation (18 crédits).

Les activités de spécialisation n’ont pas à être choisies dans un seul des blocs d’activités. Au contraire, une sélection des cours de spécialisation dans plusieurs blocs est encouragée. De plus, le cours de méthodologie non choisi comme cours obligatoire peut être suivi comme cours de spécialisation.

Les cours et séminaires de spécialisation ne peuvent être offerts à chacun des trimestres (automne, hiver ou été). Par conséquent, ils sont répartis sur plusieurs trimestres et sont donc offerts en alternance à chaque année, voire à chaque année et demie.

 

Programme d’études conjoint avec l’UQAM

La maîtrise en études urbaines avec mémoire ou stage de recherche est un programmes d’études offert conjointement avec l’Université du Québec à Montréal. Les étudiantes et étudiants intéressés par l’axe de recherche du tourisme urbain pourront choisir un cours de spécialisation parmi les cours du programme de maîtrise en gestion et planification du tourisme après autorisation de la direction de ce programme. Les étudiantes et étudiants intéressés par l’axe de recherche « Les transformations des environnements naturels et construits; la morphologie et le patrimoine urbain » ou « La ville comme lieu de création et d’expression de la culture » pourront choisir un cours de spécialisation parmi les cours du programme de DESS en connaissance et sauvegarde de l’architecture moderne ou du programme de DESS en design d’événements après autorisation de la direction de ces programmes. Enfin, les étudiantes et étudiants intéressés par l’axe de recherche « les transformations de la société urbaine; l’habitat et les dynamiques de milieux de vie; le développement local et communautaire » pourront remplacer les cours GEO7511 Systèmes d’information géographique et GEO8251 Morphologie urbaine par un cours du DESS en planification territoriale et développement local.

 

 

Activités obligatoires pour la première année

EUR8111 Regards sur la ville (3 cr.)

L’objectif premier de ce cours est de transmettre des idées et des connaissances de base propres aux différentes disciplines, de sorte que l’étudiante ou l’étudiant puisse interpréter « l’urbain » à la lumière de regards divers. Les questions « Pourquoi les villes existent-elles et pourquoi adoptent-elles des formes données ? » servent de fils conducteurs à ce survol des grandes idées. Le regard porté sur la ville se fait à travers une confrontation constante entres théories et études empiriques. Le cours se veut à la fois une initiation aux principaux courants de pensée sur la ville en sciences sociales et l’occasion de les revoir à la lumière des faits nouveaux et des transformations sociales.

Deux des trois activités obligatoires suivantes

EUR8218 Méthodes qualitatives appliquées aux études urbaines (3 cr.)

Ce cours vise l’apprentissage de la démarche scientifique et du processus de recherche en sciences sociales. Le cours fournira les outils épistémologiques et méthodologiques de base dont les étudiant(e)s auront besoin pour la conception et la mise en œuvre d’un projet de recherche. Le cours traitera de la préparation d’une proposition de recherche et abordera, dans ce cadre, les questions relatives à l’éthique de la recherche touchant des sujets humains. Les étudiant(e)s seront initié(e)s aux méthodes de cueillette, de traitement et d’analyse de l’information les plus usuelles en études urbaines incluant les méthodes mixtes. L’accent sera mis sur les approches qualitatives : l’entretien, l’observation, l’analyse de sources documentaires, etc. La présentation de chacune de ces méthodes abordera les façons de faire mais également leurs limites et leurs problèmes.

EUR8219 Méthodes quantitatives appliquées aux études urbaines (3 cr.)

Ce cours poursuit deux objectifs :

1) apprendre, à l’aide de nombreux exemples empiriques tirés d’articles scientifiques, comment les approches quantitatives généralement utilisées en sciences sociales (par exemple, les nombres indices, les mesures de concentration et de dissimilarité, les méthodes de classification et les méthodes statistiques, y compris l’analyse de tableaux de contingence, l’analyse de variance, l’analyse de régression et les méthodes factorielles) peuvent être appliquées à l’étude des phénomènes urbains et régionaux;

2) comprendre et appliquer certaines méthodes spécifiques à l’analyse de ces phénomènes (par exemple, l’analyse structurelle-résiduelle, l’analyse de la base économique, diverses méthodes d’analyse spatiale dont les méthodes factorielles et les méthodes de classification/localisation, de dispersion, de spécialisation, d’analyse gravitationnelle, etc.).

Les étudiantes et étudiants seront également initiés aux méthodes mixtes.

EUR8316 Méthodes d’analyse du cadre bâti (3 cr.)

Ce séminaire a pour objectif de permettre aux étudiantes et étudiants d’acquérir une compétence méthodologique dans le champ de l’analyse du cadre bâti.

Le premier bloc, composé d’exposés et de discussions autour de lectures, propose l’exploration de la méthodologie générale de la recherche appliquée à l’analyse du cadre bâti (méthodologie historico-interprétative).

Les étudiantes et étudiants devront articuler le cadre conceptuel d’ensemble dans lequel s’inscrit leur projet de recherche. Le deuxième bloc du séminaire est consacré à la présentation et à la discussion de diverses approches en analyse du cadre bâti (morphogenèse, typomorphologie et analyses structuralistes, analyses du paysage urbain et de ses représentations, analyse et évaluation de projet); présentations et discussions seront appuyées par des études de cas.

Les lectures et discussions permettent de mettre en place une méthodologie particulière pour définir leur projet et articuler leurs recherches.

Activité obligatoire la première année selon le profil du programme

EUR8981 Projet de mémoire (3 cr.)

Cette activité a pour but d’amener l’étudiante ou l’étudiant à définir le projet de recherche qui fera l’objet de son mémoire en tenant compte des considérations éthiques. L’étudiante ou l’étudiant devra rédiger une proposition où elle/il énonce sa question de recherche, fait un premier survol de la littérature pertinente, expose les grandes lignes de sa méthodologie et propose un plan de travail avec échéancier.

Dans le cadre de ce cours, des activités seront organisées afin de permettre de préparer les étudiantes et étudiants à des débouchés autres qu’universitaires.

EUR8973 Projet de stage de recherche (3 cr.)

Élaboration d’un mandat de recherche et prise de contact avec divers organismes dans le but de trouver un stage.

Dans le cadre de cette activité, l’étudiante ou l’étudiant, avec l’aide de la professeure ou du professeur responsable, prépare un curriculum vitae, cerne ses intérêts de recherche et prend contact avec un ou des organismes susceptibles de l’accueillir comme stagiaire.

L’étudiante ou l’étudiant élabore, en collaboration avec l’organisme concerné et sous la supervision de la professeure ou du professeur responsable, un mandat de recherche qui tient compte des considérations éthiques.

Dans le cadre de ce cours, des activités seront organisées afin de permettre de préparer les étudiantes et étudiants à des débouchés autres que universitaires.

Activité obligatoire la deuxième année selon le profil du programme

Mémoire de maîtrise (21 cr.)

Le mémoire constitue un exposé des résultats d’une recherche poursuivie pendant les études de deuxième cycle. Ce mémoire devra démontrer l’aptitude de l’étudiante ou de l’étudiant à mener à bien une recherche scientifique. Il sera évalué selon les règlements en vigueur.

EUR8972 Stage et rapport de stage de recherche (15 cr.)

Le stage de recherche correspond à un mandat de recherche réalisé hors milieu universitaire et conduisant à un rapport du stage de recherche.

Ce rapport devra démontrer l’aptitude de l’étudiante ou de l’étudiant à mener à bien une recherche appliquée. L’étudiante ou l’étudiant sera évalué selon la politique de stages du programme.

Activités de spécialisation pour la première et la deuxième année

Bloc 1 Dynamiques sociales urbaines

EUR8224 La dynamique des populations urbaines (3 cr.)

Approfondir, à l’aide d’exposés magistraux et de séminaires de discussion, la dimension urbaine de l’évolution du peuplement humain, et ce, dans une perspective multidisciplinaire faisant appel aux contributions de la démographie comme de la géographie, de l’économie et de la sociologie. Il est structuré selon trois axes mettant l’accent sur autant de facettes de la dynamique des populations urbaines tant dans les pays plus développés que les pays moins développés : redistribution de la population entre villes et campagnes; redistribution de la population entre agglomérations urbaines; redistribution de la population à l’intérieur des agglomérations urbaines.

EUR8228 Transformation des liens sociaux et appropriation de l’espace urbain (3 cr.)

Ce cours vise l’approfondissement de dimensions sociales du phénomène urbain. La relation entre modernité et lien social urbain depuis Simmel et l’École de Chicago jusqu’aux approches post-modernes. Dynamiques de structuration et d’appropriation de l’espace selon les groupes sociaux et l’ethnie. Pauvreté, exclusion, marginalité, habitat, culture, consommation et modes de vie. La ville comme mosaïque de quartiers : ségrégation et mixité sociorésidentielle, gentrification, signification sociologique du quartier. Les réseaux sociaux et les formes déterritorialisées de liens sociaux dans la ville. Ce cours comprend des exposés magistraux, des séminaires de discussion et une ou des sorties sur le terrain.

EUR8230 Développement local et communautaire en milieu urbain (3 cr.)

Ce cours vise l’approfondissement d’une réflexion sur la prise en charge de leur développement par les communautés locales en milieu urbain.

Analyse critique des théories concernant les communautés locales, le développement communautaire et le développement local dans le contexte des villes des pays du Nord avec une ouverture sur les pays du Sud. Examen de diverses notions permettant l’analyse de l’implication des communautés locales dans le processus de développement urbain : mouvements sociaux, économie sociale, participation citoyenne, gouvernance territoriale, démocratie locale, etc. L’évaluation des stratégies de développement local et communautaire. Étude de pratiques de développement local et communautaire. Le cours comprend des exposés magistraux, des séminaires de discussion et une ou des sorties sur le terrain.

EUR8234 Montréal : ruptures et continuités (3 cr.)

Ce cours vise un approfondissement des connaissances sur Montréal. Les grandes étapes de l’évolution de Montréal : de la ville-comptoir à la ville-métropole; la place de Montréal dans la hiérarchie urbaine, canadienne et nord-américaine. Les assises géographiques et spatiales du développement de Montréal : le lien avec le fleuve, le rôle des transports, le cadre bâti, l’environnement. Les transformations de la société montréalaise : les changements sociodémographiques, les divisions ethnolinguistiques et la pluriethnicité, la revitalisation des quartiers. L’économie montréalaise: la question du déclin de Montréal, la « nouvelle économie », la tertiarisation et la montée des services, le développement local et communautaire. Montréal et la hiérarchie urbaine nord-américaine : rivalité Québec-Montréal, Toronto, New York et le Nord-Est. Les difficultés de la gouvernance métropolitaine : les structures politiques, la démocratisation, la place des élites. Montréal et l’imaginaire québécois : la culture urbaine, le rayonnement culturel, la démétropolisation. Ce cours comprend des exposés magistraux, des séminaires de discussions et des sorties sur le terrain.

EUR8240 Transition urbaine dans les pays du Sud (3 cr.)

Ce cours vise l’approfondissement des connaissances sur le processus de l’urbanisation dans les pays du Sud qui se présente comme un processus de transition caractérisé par la transformation des sociétés passant de populations essentiellement non urbaines, qui dépendaient de la production agricole et étaient organisées selon des structures sociales rurales, à des sociétés à prédominance urbaine et axées sur le marché. Dans le cadre de ce cours, outre une caractérisation de la transition urbaine et ses impacts socio-territoriaux, nous porterons une attention particulière à trois dimensions : (1) les formes de l’urbanisation (méga-villes, restructuration des réseaux urbains, périurbanisation, informalisation du cadre bâti); (2) les transformations dans les conditions et les modes de vie, avec une attention particulière pour le concept d’informalité; (3) la gouvernance en lien avec les enjeux de la métropolisation et ceux du développement local et de la démocratisation.

EUR8242 La ville intelligente : perspectives multidisciplinaires et critiques (3 cr.)

Ce cours propose une réflexion critique sur les dynamiques qui émergent au point de rencontre entre les technologies de l’information et de la communication et le cadre urbain. Il vise à saisir les enjeux sociaux, politiques et culturels propres aux représentations et pratiques qui constituent le phénomène de la « ville intelligente ». Le cours mobilise les ressources des sciences politiques, de la sociologie et de la géographie urbaine pour développer une analyse complexe et nuancée.

Bloc 2 Gestion, planification et politiques urbaines

EUR8452 Gouvernance urbaine et développement de la ville (3 cr.)

Ce cours vise à approfondir le rôle de l’État dans le développement urbain et ses rapports avec les autres acteurs : perspectives historiques sur les conceptions libérales et marxistes classiques, ainsi que sur les approches contemporaines du rôle de l’État.

Élaboration, mise en œuvre et évaluation des politiques publiques urbaines. Appareils étatiques d’intervention dans l’urbain aux divers paliers territoriaux. Du gouvernement à la gouvernance : formules d’insertion de la société civile dans le processus décisionnel. Modalités de financement et de gestion de l’intervention publique et parapublique dans la gouverne urbaine. Diversité de l’intervention publique et parapublique dans l’urbain : perspectives comparatives et études de cas. Ce cours comprend des exposés magistraux et des séminaires de discussion.

EUR8454 Finances publiques locales, services publics locaux et infrastructures urbaines (3 cr.)

Ce cours a pour objectif l’étude de la dynamique des finances publiques locales. Analyse des pratiques actuelles et examen des évolutions possibles selon différents scénarios (décentralisation, restructuration de l’État, participation du secteur privé); perspectives historique et internationale. Évaluation des services publics locaux; problèmes méthodologiques liés à la mesure et à l’évaluation dans une optique d’aide à la décision. Survol des divers modes possibles de mobilisation des ressources à des fins publiques dans le cadre d’une administration locale; en particulier, étude des modalités concrètes de financement pour la réhabilitation des infrastructures existantes, avec examen des expériences étrangères, incluant les pays en développement, en matière de participation du secteur privé au financement et à la gestion des infrastructures urbaines. Ce cours comprend des exposés magistraux accompagnés de discussions.

EUR8456 Planification urbaine et dynamique de la ville (3 cr.)

Ce cours vise l’approfondissement du processus de planification territoriale en lien avec les orientations du développement, les objectifs et les grands enjeux urbains, en incluant la détermination des actions et les mécanismes de suivi.

Il lie donc la planification aux intérêts et dynamiques qui se manifestent en milieu urbain et à la gestion territoriale en tant que fonction de plus en plus décentralisée aux instances locales et régionales, composée d’un volet stratégique et d’un volet opérationnel. Cycles de vie urbains et mécanismes de structuration de l’espace. Réseaux urbains et métropolitains d’appartenance et de référence. Cadres institutionnel et fiscal, multiplicité des acteurs et hiérarchisation des intérêts. Encadrements sectoriels spécifiques : habitation, transport, biens culturels, environnement, territoire et activités agricoles. Méthodes, processus, échelles et instruments de planification : schéma d’aménagement et de développement, plan d’urbanisme et autres plans. Planification par projets. Processus et instruments de régulation (règlements de zonage et de lotissement, etc.), d’aménagement, d’équipement et d’intervention directe. Enjeux territoriaux des dynamiques de redéploiement (commercial, industriel, services professionnels, etc.). Positionnement du territoire dans l’armature de référence, gestion territoriale et mesure des résultats par des indicateurs de performance. Dynamiques et enjeux de la planification urbaine au Québec et en Amérique du Nord par rapport à l’Europe et à des groupes de pays émergents. Ce cours comprend des exposés magistraux et des séminaires de discussion.

EUR8464 Les politiques sociales et l’urbain : mutations et enjeux (3 cr.)

Ce cours a pour but de stimuler une réflexion critique et renouvelée sur le rôle joué par les différents paliers de l’État contemporain dans l’offre et la distribution des services et équipements à caractère « social » au sein des grandes villes, en tenant compte des débats entourant la redéfinition de l’État-providence. Il traite notamment des politiques de lutte à l’exclusion; de logement social; et de services à des clientèles qualifiées de vulnérables. Le cours met l’accent sur les contextes québécois et canadien, mais comporte également une dimension comparative. Des politiques sociales d’autres pays (États-Unis, pays européens, etc.) pourront être présentées et analysées. Une place sera aussi faite aux pays en développement. L’approche pédagogique favorise les échanges entre tous les participants complétés par de courts exposés des responsables du cours.

EUR8465 Méthodes d’évaluation de projets urbains et de politiques urbaines (3 cr.)

Ce cours vise l’apprentissage de méthodes d’évaluation de projets urbains et de politiques urbaines. Il comprend deux parties : 1) Les méthodes d’évaluation de projets urbains, tant qualitatives que quantitatives, et tant unidimensionnelles que multidimensionnelles : définition d’un projet urbain, les études d’impact, la méthode des indicateurs, l’approche multicritère, le calcul de rentabilité, le calcul de rentabilité fiscale, l’analyse avantages-coûts, l’analyse des effets multiplicateurs. 2) L’évaluation de politiques urbaines : définition d’une politique urbaine, les différentes approches d’évaluation selon le degré de participation des intervenants, les principales notions (objectifs, résultats, impacts, effets indirects, effets pervers…), le choix des indicateurs, l’interaction entre programmes publics et processus urbains, les questions d’éthique dans le rapport évaluateur/intervenants, les liens entre l’évaluation et la recherche, les différences et interactions entre évaluation et analyse de politiques. Ce cours comprend des exposés magistraux et des séminaires de discussion.

Bloc 3 Analyse spatiale et sociopolitique urbaine

EUR8221 Mutations des économies urbaines (3 cr.)

Ce cours vise l’approfondissement des connaissances en économie urbaine et régionale. L’accent est mis, d’une part, sur les facteurs de localisation des entreprises et la transformation des économies urbaines et, d’autre part, sur l’efficacité des moyens d’intervention. La première partie du cours comprend : 1) des présentations d’études récentes sur l’évolution et sur la restructuration spatiale des économies urbaines et régionales; 2) un survol et analyse critique des moyens d’intervention. Dans la deuxième partie, l’étudiante ou l’étudiant choisit un secteur d’activité économique dont il examinera l’évolution, les facteurs de localisation et le potentiel de développement (à Montréal ou autre ville), en portant un jugement sur l’opportunité d’interventions publiques. Son travail fera l’objet d’une présentation en classe. Ce cours se donne sous forme de séminaire.

EUR8223 Analyse microéconomique appliquée aux études urbaines (3 cr.)

Ce cours vise l’acquisition d’outils, concepts et méthodes propres à la microéconomie et applicables aux études urbaines. L’approche microéconomique y est mise en pratique afin d’analyser différentes problématiques et politiques relatives aux villes ainsi que les comportements des ménages et des entreprises dans l’espace. Il débute par un bref retour sur quelques concepts économiques de base concernant les objectifs des agents économiques et leurs contraintes, l’analyse marginaliste, les différents types de coûts, le modèle offre-demande ainsi que les structures et défaillances du marché. Puis, divers thèmes sont choisis dans la littérature de l’économie urbaine et régionale dont certains en fonction des intérêts des étudiantes et étudiants. Parmi les thèmes possibles : l’économie publique locale, le développement durable urbain, une introduction aux phénomènes de compétition fiscale inter-juridictions, les effets de l’internet sur la forme urbaine, les politiques de transport et la criminalité urbaine. Ce cours comprend des exposés magistraux et des séminaires de discussion.

EUR8321 Systèmes d’information géographique appliqués aux études urbaines (3 cr.)

Ce cours a pour objectif principal l’apprentissage des principaux concepts et méthodes des systèmes d’information géographique (SIG) appliqués au domaine des études urbaines, étant donné que les SIG sont des outils méthodologiques de plus en plus incontournables en études urbaines. L’étudiant(e) acquerra les compétences nécessaires pour concevoir, structurer, manipuler, visualiser une base de données spatiales dans un SIG en lien avec une problématique urbaine.

Plusieurs utilisations des SIG en études urbaines seront abordées dont notamment les méthodes de géocodage pour spatialiser des données urbaines, l’analyse de réseau pour calculer des mesures d’accessibilité aux services urbains ou encore la cartographie de données des recensements pour les métropoles canadiennes et étatsuniennes. Les exemples d’application des SIG en études urbaines seront exclusivement tirés de diverses thématiques urbaines, notamment la qualité de vie urbaine, la santé des populations urbaines, l’économie et la démographie urbaines.

EUR8467 Analyses spatiales appliquées aux études urbaines (3 cr.)

Ce cours porte sur l’analyse spatiale et les données spatialisées en mettant l’accent sur des exemples empiriques tirés d’analyses en géographie sociale et économique à l’échelle intramétropolitaine. Le premier objectif est d’initier les étudiantes et les étudiants aux analyses statistiques spatialisées et de leur montrer les limites et les précautions à prendre lorsque l’espace est introduit dans ce genre d’analyse. Par ce biais, l’effet de ne pas tenir compte de l’espace lorsque l’on manipule des statistiques liées au territoire sera aussi souligné. Le deuxième est de présenter certaines approches en statistiques spatiales (autocorrélation spatiale, modèle gravitaire, modèles de ségrégation spatiale, analyses de répartitions ponctuelles) afin d’acquérir certains outils analytiques. L’accent sera mis sur la compréhension des principes et de l’utilité des diverses méthodes plutôt que sur la logique mathématique sous-jacente. Le troisième objectif est d’illustrer les possibilités analytiques qu’offrent les statistiques spatialisées et de souligner les interprétations qui peuvent en être faites, dans un éventail de domaines liés à l’étude des formes urbaines, que ce soit les formes résidentielles ou socioéconomiques.

Préalable
Une familiarité avec les méthodes statistiques de base est nécessaire.

GEO7511 Systèmes d’information géographique (3 cr.)

Concepts liés aux systèmes d’information géographique (SIG). Saisie, intégration, gestion et traitement des données géoréférencées en modes vectoriel et matriciel. Gestion d’objets géoréférencés. Portée et implication des échelles cartographiques. Éléments de cartométrie. Principes d’analyse spatiale appliqués aux systèmes d’information géographique. Évaluation des besoins, du matériel, des logiciels et des données. Étapes d’implantation de systèmes dans les pays en voie de développement. Méthodes d’identification d’applications prioritaires (développement de grilles pondérées). Traitement des données descriptives, algorithmes de généralisation et d’interpolation. Description des principaux protocoles d’échange de données pour les importations et exportations. La modélisation cartographique. Élaboration d’un projet pilote. Périodes de laboratoire. Sorties sur le terrain.

Bloc 4 Environnement et cadre bâti urbains

EUR8232 Transformation de l’environnement urbain et qualité de vie (3 cr.)

Ce cours vise, à l’aide d’exposés magistraux et de discussions, l’approfondissement des notions relatives à l’environnement urbain et à la qualité de vie en ville. Les grands mouvements d’urbanisme et la place de la nature dans l’organisation des villes. Urbanisation et environnement. Rétrospective des principales approches de l’environnement urbain : écologique, écosystémique, aménagiste. Projets de villes durables ou viables. Gouvernance environnementale dans différents contextes. Les indicateurs de qualité de vie et d’environnement. Le problème des mesures qualitatives. Les perceptions différenciées de la nature en ville. Les enjeux sociaux de la nature en ville : syndrome NIMBY, débats sociaux. Restauration des environnements dégradés. Ce cours comprend des études de cas et une ou des sorties sur le terrain.

EUR8458 Transports et mutations urbaines (3 cr.)

Ce cours vise à approfondir les connaissances en matière de transport des personnes en milieu urbain et les impacts sociopolitiques de l’intensification de la mobilité. Étude des facteurs socioéconomiques générateurs de la demande de transport et de son évolution à long terme dans une optique de planification. Mise en contexte sociologique de cette demande de transport dans une société marquée par la mobilité. Analyse de la dynamique fonctions urbaines-transport-urbanisation, de la forme urbaine (étalée ou dense) et des interrelations transport-communications. Étude des impacts de la mobilité accrue sur les modes de vie urbains. Inventaire des infrastructures et des équipements actuels et évaluation de leur degré d’utilisation et possibilités d’agir sur les comportements par des mesures de gestion de la demande. Évaluation de la qualité de l’expérience des utilisateurs des transports en commun. Problématique de l’intégration des modes et de l’utilisation des transports collectifs vs l’automobile individuelle et des impacts environnementaux. Éléments de comparaison internationale entre pays du Nord et pays du Sud par des études de cas.

EUR8460 Patrimoine et requalification des espaces urbains (3 cr.)

Ce séminaire a pour objet l’étude approfondie du patrimoine urbain, à la fois comme système de représentations de la ville et comme donnée de la requalification des espaces urbains. À travers des exposés, des conférences et à l’aide d’un programme de lectures, les participant(e)s sont conviés à l’analyse et la discussion de la notion de patrimoine et de ses multiples extensions depuis le « monument historique » jusqu’au « patrimoine mondial » et au « patrimoine de proximité ». Pour alimenter le débat épistémologique, le séminaire proposera dans un deuxième temps des séances thématiques consacrées à l’actualité: patrimoine urbain, patrimoine religieux, patrimoine mondial, patrimoine et authenticité, autant de sujets qui posent la question des évaluations patrimoniales (valeurs, critères, grilles). Le séminaire inclut des sorties sur le terrain.

EUR8462 Évaluation environnementale et études d’impacts en milieu urbain (3 cr.)

Ce cours vise à approfondir divers aspects de l’environnement urbain. Analyse des milieux bâti, naturel et agricole; inventaire des ressources eau, air, sol et bilan de leurs modes d’exploitation et de disposition; identification des problèmes majeurs de protection de l’environnement; établissement des coûts sociaux imputables à la dégradation des ressources; analyse de risques et urgence environnementale; appréciation du prix d’un environnement sain; étude des principes et outils de gestion et de contrôle des ressources et des milieux; méthodes d’évaluation environnementale et d’études d’impacts en milieu urbain dans les pays industrialisés et dans les pays en développement. Ce cours comprend des exposés magistraux et des séminaires de discussion.

GEO8251 Morphologie urbaine (3 cr.)

Ce cours vise à comprendre la complexité des forces en interrelation qui façonnent la morphologie de la ville. Le cours aborde le rôle joué par le plan cadastral, les valeurs foncières, les systèmes de transport, ainsi que les traditions culturelles et techniques impliquées dans la production du cadre bâti, et ce dans le contexte des politiques aménagistes et de l’action du marché. L’étudiant(e) analyse les différentes approches théoriques explicatives des formes urbaines (culturaliste, géo-architecturale, économique, structuraliste et sémiologique) et applique ces approches à l’analyse de cas concrets. Le cours est dispensé sous forme de séminaire avec des sorties sur le terrain.

Bloc 5 Séminaires en études urbaines

EUR8511 Séminaire thématique (3 cr.)

Ce séminaire, à contenu variable, porte sur un thème de recherche développé par un ou des professeurs (réguliers, invités, associés). Il vise à permettre aux étudiantes et étudiants de prendre connaissance de recherches récentes autour d’un thème donné, de discuter des différents volets de ces recherches et d’approfondir, dans le cadre d’un travail écrit, un des aspects du thème traité. Les professeur(e)s concernés assument l’évaluation des travaux des étudiantes et étudiants.

EUR8512 Séminaire thématique 2 (3 cr.)

Ce séminaire, à contenu variable, porte sur un thème de recherche développé par un ou des professeurs (réguliers, invités, associés, etc.). Il vise à permettre aux étudiantes et étudiants de prendre connaissance de recherches récentes autour d’un thème donné, de discuter des différents volets de ces recherches et d’approfondir, dans le cadre d’un travail écrit, un des aspects du thème traité. Les professeures et professeurs concernés assument l’évaluation des travaux des étudiantes et étudiants.