Maîtrise en sciences de la Terre (cheminement bidiplômant en énergie renouvelable)

Présentation du programme

Alors qu’en Islande, la géothermie est implantée à la fois en milieu industriel et résidentiel ainsi que dans les bâtiments publics et commerciaux, le Québec a développé une expertise sur les pompes à chaleur implantées essentiellement en milieu domestique. Par sa géologie particulière, l’Islande a une source de chaleur tout près de la surface du sol. Mais l’évolution des techniques permettra au Québec de recourir à la géothermie dans des communautés qui dépendent de centrales thermiques polluantes pour se chauffer, un pas de plus vers la sécurité énergétique et la réduction de la dépendance aux énergies fossiles.

Le programme de maîtrise en sciences de la Terre (cheminement bidiplômant en énergie renouvelable) permet d’acquérir des compétences spécialisées en géologie et en génie géologique. Il regroupe des activités d’enseignement et de recherche de la maîtrise en sciences de la Terre de l’INRS, au Canada, et du master en énergie renouvelable de l’Université de Reykjavik, en Islande.

Vous bénéficierez d’une codirection de votre projet de recherche suggérée par les équipes d’Islande et du Canada. L’équivalent d’une année est passée dans chacun des établissements partenaires qui, au terme de la formation, délivreront chacun un diplôme pour le programme visé.

En plus de vivre une expérience à l’étranger, quatre stages de recherche sur un sujet proposé conjointement par les équipes en Islande et au Canada devront être réalisés, une façon concrète de contribuer aux connaissances et d’acquérir des compétences spécialisées dans le domaine.

 

Perspectives d’emploi

Les possibilités d’emploi sont nombreuses et variées, et ce, dans différents milieux comme :

  • les agences gouvernementales;
  • les firmes de génie-conseil;
  • les établissements d’enseignement.

 

Numéros

2017-2018

Grades

Maîtrise ès sciences, M. Sc. de l’INRS

Maîtrise en sciences de la Terre

Master de de l’Université de Reykjavik

Master en énergie renouvelable

Crédits

45 crédits (120 crédits islandais)

Avec stage de recherche

Modalités des études

Pays hôtes : Canada et Islande

Régime des études

Ce programme est offert à temps complet.

Droits de scolarité

Aux fins d’inscription, le montant des droits et frais de scolarité à payer varie selon le pays d’origine et le programme. En savoir plus

Demande d'admission

L’admission au programme d’études est conditionnelle à l’acceptation d’une professeure ou d’un professeur de diriger vos travaux ou votre stage de recherche.

En savoir plus sur les étapes d’une demande d’admission

Trimestres d’admission

Automne 30 mars
Été 1er mars

Voir le calendrier universitaire

Langue d'enseignement

Les cours sont offerts en français à INRS.

Des cours de langues sont offerts aux étudiantes et étudiants non-francophones.

Les cours sont offerts en anglais à l’Université de Reykjavik.

Équivalence des diplômes

Si vous avez obtenu un diplôme dans un pays autre que le Canada ou dans une province canadienne hors Québec, vérifiez les équivalences des diplômes avant de faire une demande d’admission à un programme d’études.

Responsable du programme

Questions sur le programme et informations générales

Bureau du registraire

Téléphone : 418 654-2518
Sans frais au Québec : 1 877 326-5762
registrariat@inrs.ca

Objectifs et avantages du programme

  • Contribuer à des avancées scientifiques dans le domaine de l’énergie renouvelable.
  • Suivre un cursus essentiellement constitué d’activités de recherche.
  • Diversifier ses possibilités de carrière.
  • Vivre une expérience d’études à l’international.
  • Profiter de la qualité de l’enseignement, de l’expertise et de l’excellence des infrastructures de recherche des deux universités partenaires.
  • Recevoir des bourses ou une rémunération dans les deux pays.

Conditions d’admission

Une demande d’admission doit être faite aux deux établissements partenaires, soit l’INRS et l’Université de Reykjavik.

INRS

Les conditions d’admission pour la maîtrise en sciences de la Terre (cheminement bidiplômant en énergie renouvelable de l’INRS :

  • Détenir un baccalauréat ou l’équivalent en sciences de la Terre, en géologie, en génie géologique ou dans un domaine connexe.
  • Avoir un dossier académique avec une moyenne cumulative d’au moins 3,0 (sur 4,3) ou l’équivalent.
  • Posséder une connaissance suffisante de la langue française et anglaise parlée et écrite.
  • Avoir de bonne recommandations de la part des répondants.
  • Avoir choisi une directrice ou un directeur de recherche dans les deux établissements partenaires et avoir obtenu leurs acceptations motivées.
  • Avoir une offre d’admission de l’établissement partenaire au cheminement bidiplômant en énergie renouvelable, soit l’Université de Reykjavik.

 

Université de Reykjavik

Consultez la description officielle du master en énergie renouvelable de l’Université de Reykjavik pour connaître les conditions d’admission à ce programme.

 

Règles de financement et assurance maladie

Les droits et frais de scolarité doivent être acquittés à l’établissement dans lequel séjourne l’étudiante ou l’étudiant. Ce paiement est trimestriel au Canada. Les règles de financement s’appliquent en fonction des lois et règlements en vigueur dans chacun des pays et dans chacun des établissements. Tous les autres frais, incluant les frais de transport et de séjour (logement et nourriture), sont assumés par l’étudiante ou l’étudiant qui doit se conformer aux lois et règlements qui régissent le pays d’accueil : permis d’études, visa et, tout particulièrement, couverture d’assurance maladie.

Structure du programme

Ce cheminement bidiplômant comporte 45 crédits (120 crédits islandais). Il propose deux parcours aux étudiantes et étudiants.

Parcours 1 : Islande

Les étudiantes et étudiants canadiens effectuent leurs trois premiers trimestres à l’Université de Reykjavik, en Islande, puis leurs trois derniers trimestres à l’INRS, au Canada.

Parcours 2 : Canada:

Ls étudiantes et étudiants islandais effectuent leurs trois premiers trimestres à l’INRS, au Canada, puis leurs trois derniers trimestres à l’Université de Reykjavik, en Islande.

PARCOURS 1 Étudiants canadiens

Semestre 1 : Islande (juillet à août)

SE-801-ES1 Indroductory Field Trip / Summer school (2 crédits – 6 ECTS)

Semestre 2 : Islande (août à décembre)

SE-805-EC1 Energy Economics 1 (2 crédits – 6 ECTS)

SE-802-ET1 Energy Technology (2 crédits – 6 ECTS)

SE-806-EI1 Environmental Impact Assessment (2 crédits – 6 ECTS)

SE-804-ER1 Iceland Energy Resources (1 crédits – 3 ECTS)

Semestre 3 : Islande (janvier à août)

Elective course at RU (2 crédits – 6 ECTS)

 

 

Geothermal Reservoir Modelling (1 crédits – 3 ECTS)

Research Project 1 (10 crédits – 24 ECTS)

Semestre 4 : Canada (septembre à décembre)

GEO1503 Devis de recherche (1 cr.).

L’étudiante ou l’étudiant prépare une proposition de recherche avec contexte, problématique, objectifs, méthodologie, échéancier, et budget.

La proposition de recherche est un document écrit d’au plus 20 pages à double interligne. Le jury d’évaluation comprend au minimum deux personnes, soit la superviseuse ou le superviseur principal de l’étudiante ou de l’étudiant, et une autre professeure ou professeur non impliqué dans le projet. Celle dernière ou ce dernier peut être interne (actif dans le programme conjoint) ou externe. La codirectrice ou le codirecteur peut aussi participer au jury en plus des deux autres professeurs. La personne responsable de programme, qui est responsable de l’activité, aide le jury à arriver à un consensus sur le verdict, sans porter de jugement personnel sur la qualité de la science.

Un cours au choix parmi les activités de la maîtrise en sciences de la Terre ( 3 cr. – 9 ECTS)

L’étudiante ou l’étudiant choisit un cours débutant par GEO parmi la liste des activités du programme de maîtrise en sciences de la Terre de l’INRS.

Projet de recherche 2 (4 cr. – 10 ECTS)

Semestre 5 : Canada (janvier à avril)

GEO9901 Séminaire d’avancement des travaux de maîtrise (1 cr. – 3 ECTS)

Apprendre à diffuser les résultats d’un travail de recherche sous la forme d’une présentation orale publique de 20 à 30 minutes, suivie d’une période de questions. La présentation est évaluée par un jury, qui fera des recommandations à l’étudiante ou l’étudiant sur la rédaction de son mémoire de maîtrise. La présentation s’effectue obligatoirement avant la fin de la quatrième session d’inscription.

Projet de recherche 3 (7 cr. – 18 ECTS)

Semestre 6 : Canada (mai à juin)

Projet de recherche 4 (7 cr. – 17 ECTS)

+++++++++++++++++++++++++++

PARCOURS 2 Étudiants islandais

Semestre 1 : Canada (septembre à décembre)

Un cours au choix parmi les activités de la maîtrise en sciences de la Terre ( 3 cr. – 9 ECTS)

L’étudiante ou l’étudiant choisit un cours débutant par GEO parmi la liste des activités du programme de maîtrise en sciences de la Terre de l’INRS.

Un cours au choix parmi la liste des activités de la maîtrise en sciences de la Terre (3 cr. – 9 ECTS)

L’étudiante ou l’étudiant choisit un cours débutant par GEO parmi la liste des activités du programme de maîtrise en sciences de la Terre de l’INRS.

Semestre 2 : Canada (janvier à avril)

Un cours au choix parmi la liste des activités de la maîtrise en sciences de la Terre (3 cr. – 9 ECTS)

L’étudiante ou l’étudiant choisit un cours débutant par GEO parmi la liste des activités du programme de maîtrise en sciences de la Terre de l’INRS.

Un cours au choix parmi la liste des activités de la maîtrise en sciences de la Terre (3 cr. – 9 ECTS)

L’étudiante ou l’étudiant choisit un cours débutant par GEO parmi la liste des activités du programme de maîtrise en sciences de la Terre de l’INRS.

Semestre 3 : Canada (mai à août)

Projet de recherche 1 (10 cr. – 24 ECTS)

Semestre 4 : Islande (mi-juillet - summer school - à décembre

SE-802-ET1 Energy Technology (2 crédits – 6 ECTS)

OU

SE-801-ES1 Indroductory Field Trip / Summer school (2 crédits – 6 ECTS)

Research Proposal (2 crédits – 6 ECTS)

Research Project 2 (4 crédits – 10 ECTS)

Semestre 5 : Islande (janvier à avril)

Research Seminar (1 crédit – 3 ECTS)

Reserch Project 3 (7 crédits – 18 ECTS)

Semestre 6 : Islande (mai à août)

Research Project 4 (7 crédits – 17 ECTS)