Maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux (cheminement bidiplômant en plasma)

Présentation du programme

Les plasmas sont au cœur de nombreux domaines de la science et de la technologie comme l’astrophysique, la fusion nucléaire, la synthèse de nanoparticules, la fabrication de micro et nano circuits électroniques, la fonctionnalisation de surfaces. Plusieurs sujets de recherche associés à l’étude des plasmas sont proposés aux étudiantes et aux étudiants qui suivront le programme bidiplômant de l’INRS et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier.

Ce programme de maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux (cheminement bidiplômant en plasma) a pour objectif de donner des connaissances générales en matériaux avancés et une spécialisation en plasma. Il regroupe des activités d’enseignement et de recherche de la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), au Canada, et du master électronique, énergie électrique, automatique – parcours Sciences et technologies de plasmas) de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, en France.

La formation débute toujours en France. Deux semestres sont effectués dans chacune des deux universités partenaires et trois stages de recherche répondant aux exigences d’un mémoire de maîtrise doivent être réalisés. Chaque établissement délivrera un diplôme pour le programme visé. Le libellé des diplômes fera mention du cheminement bidiplômant en plasma et de l’établissement partenaire.

 

Bourses d’études

Les étudiantes et étudiants peuvent poser leur candidature pour la bourse du cheminement bidiplômant en plasma.

 

Perspectives d’emploi

Les applications des plasmas sont nombreuses et diverses. Les plasmas sont utilisés dans plusieurs secteurs d’activités, de l’astrophysique à la fusion nucléaire en passant par la synthèse de nanoparticules et la fabrication de micro et nano circuits électroniques.

  • Aéronautique et spatial : foudroiement, propulsion satellite, matériaux avancés, etc.
  • Biomédical : stérilisation, matériaux biocompatibles, oncologie, etc.
  • Énergie : lampe forte puissance, métallurgie, disjoncteurs, etc.
  • Environnement : dépollution des gaz d’échappement, traitements de l’eau et de la biomasse, etc.
  • Microélectronique : dépôt de couches minces et gravure.

Votre expertise sera sollicitée dans plusieurs secteurs d’emploi :

  • établissements d’enseignement;
  • organismes gouvernementaux;
  • entreprises spécialisées dans le domaine des biomatériaux;
  • aérospatial;
  • hautes technologies.

Vous voulez en savoir plus sur la science des plasmas? Visitez le site de Plasma Québec.

Exemples de projets de recherche

 

Modélisation cinétique des plasmas d’hélium instationnaires

Les plasmas sont des milieux complexes, où siègent de nombreuses réactions résultant des fortes interactions entre les particules qui les composent. La prédiction des propriétés des plasmas à l’équilibre au moyen de simulations cinétiques est un défi important en raison du grand nombre d’états atomiques peuplés et des sections efficaces qui dépendent fortement de l’énergie. La prédiction des propriétés des plasmas instationnaires est un défi encore plus important en raison de leur dépendance sur le temps. Cependant très peu d’études théoriques ont été consacrées aux plasmas instationnaires qui révèlent pourtant des propriétés très particulières en ce qui concerne la composition de leurs états atomiques.

L’objectif de ce projet est d’exploiter les outils de modélisation développés à l’INRS pour étudier les plasmas d’hélium dans de nouveaux contextes où les variations temporelles sont très rapides. Cette étude pourrait permettre de profiler sélectivement les sources d’excitation des plasmas dans le but d’en exploiter les propriétés uniques.

Modélisation PIC d’un propulseur de Hall bi-étage pour le maintien sur orbite de satellites

Les propulseurs plasmas comme le moteur de Hall sont actuellement utilisés pour le maintien en poste des satellites géostationnaires. La singularité de ce type de moteur est l’utilisation d’un champ magnétique dont le rôle est de piéger des électrons et de permettre la formation d’une région à fort champ électrique dans laquelle un faisceau d’ions est accéléré puis extrait du plasma pour fournir la poussée.

L’équipe GREPHE du laboratoire LAPLACE a développé une expertise depuis 15 ans sur la simulation de ces propulseurs, pour une meilleure compréhension du fonctionnement de ce type de satellite visant leur amélioration. Le programme de bidiplomation entre l’INRS et l’Université Paul Sabatier propose régulièrement des sujets de recherche proches de cette thématique.

Étude des propriétés des plasmas d’arc de disjoncteurs des réseaux électriques haute tension

L’un des verrous technologiques actuels concernant les disjoncteurs des réseaux électriques haute tension (HT) concerne le remplacement de l’hexafluorure de soufre (SF6) par un gaz ayant une empreinte écologique moindre. En effet, l’hexafluorure de soufre est considéré comme l’un des principaux gaz responsable de l’effet de serre. Le « Pouvoir de Réchauffement Global » ou PRG de l’hexafluorure de soufre est égal à 22200. Le rejet d’une tonne de SF6 dans l’atmosphère est donc équivalent à l’émission de 22200 tonnes de CO2. Depuis la signature du protocole de Kyoto en 1997, certains pays, dont la France, se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Les industriels du secteur sont donc fortement sollicités pour proposer des dispositifs novateurs dans lesquels le SF6 pourrait être remplacé par un gaz ou un mélange de gaz alternatif présentant des qualités de coupure équivalentes à celles de l’hexafluorure de soufre mais ayant un plus faible impact écologique.

Pour optimiser le fonctionnement des disjoncteurs HT, il est nécessaire de comprendre les phénomènes physiques responsables des transferts d’énergie au sein du plasma et entre l’arc et les matériaux environnants. Pour cela, les industriels et les chercheurs travaillant sur cette thématique ont souvent recours au développement d’outils de modélisation. Or la mise en place d’un modèle hydrodynamique du comportement de l’arc au sein du disjoncteur nécessite de déterminer au préalable la composition chimique, les propriétés radiatives, thermodynamiques et les coefficients de transport du plasma qui varient rapidement avec la pression, la température et le mélange gazeux. L’étude des arcs de disjoncteurs HT font partie des sujets de recherche offerts aux étudiants du programme bidiplômant en plasmas.

Numéros

1593-1594

Grades

Crédits

45 crédits (120 ECTS)

Modalités des études

Pays hôtes : Canada et France

Réalisation de 3 stages de recherche répondant aux exigences d’un mémoire de maîtrise

Régime des études

Ce programme est offert à temps complet.

Droits de scolarité

Aux fins d’inscription, le montant des droits et frais de scolarité à payer varie selon le pays d’origine et le programme. En savoir plus

Bourses d'études

L’INRS accorde des bourses d’études dans le cadre de ce programme.

En savoir plus

Demande d'admission

L’admission au programme d’études est conditionnelle à l’acceptation d’une professeure ou d’un professeur de diriger vos travaux ou votre stage de recherche.

En savoir plus sur les étapes d’une demande d’admission

Trimestres d'admission

Demande d'admission

L’admission au programme d’études est conditionnelle à l’acceptation d’une professeure ou d’un professeur de diriger vos travaux ou votre stage de recherche.

En savoir plus sur les étapes d’une demande d’admission

Langue d'enseignement

Les cours sont offerts en français.

Des cours de langues sont offerts aux étudiantes et étudiants non-francophones.

Équivalence des diplômes

Si vous avez obtenu un diplôme dans un pays autre que le Canada ou dans une province canadienne hors Québec, vérifiez les équivalences des diplômes avant de faire une demande d’admission à un programme d’études.

Responsable de programme

Questions sur le programme et informations générales

Bureau du registraire

Téléphone : 418 654-2518
Sans frais au Québec : 1 877 326-5762
registrariat@inrs.ca

Objectifs et avantages du programme

  • Contribuer à des avancées scientifiques dans de nombreux domaines comme l’astrophysique, la fusion nucléaire, l’aéronautique, l’énergie ou la biomédecine.
  • Diversifier ses possibilités de carrière et bénéficier d’un atout pour travailler dans différents secteurs de la science et de la technologie en France et au Québec.
  • Vivre une expérience d’études à l’international.
  • Profiter de  la qualité de l’enseignement théorique et de l’excellence des infrastructures de recherche des deux universités partenaires.
  • Recevoir des bourses généreuses pour financer les coûts de transport et de séjour dans les deux pays.

Conditions d’admission

Ce programme bidiplômant comporte 45 crédits (120 ECTS).

Une demande d’admission doit être faite aux deux établissements partenaires, soit l’INRS et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier.

 

INRS

Les conditions d’admission à la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux (cheminement bidiplômant en plasma) de l’INRS sont :

  • Détenir un baccalauréat ou l’équivalent, en sciences physiques ou en génie
  • Avoir un dossier académique de haute qualité, dont de très bons résultats d’au moins 3,2 (sur 4,3) ou l’équivalent.
  • Posséder une connaissance suffisante de la langue française parlée et écrite.
  • Démontrer que ses orientations de recherche sont conformes aux objectifs des programmes de recherche qui supportent le programme d’enseignement visé.
  • Avoir choisi une directrice ou un directeur de recherche dans les deux établissements partenaires et avoir obtenu leurs acceptations motivées.

La candidate ou le candidat pourrait être convoqué à une entrevue.  À la suite de l’évaluation du dossier, certaines activités d’appoint peuvent être exigées.

 

Université Toulouse III – Paul Sabatier

Consultez la description officielle du master EEA Parcours sciences et technologies des plasmas pour connaître les conditions d’admission à ce programme.

 

Règles de financement et assurances

Les droits et frais de scolarité doivent être acquittés à l’établissement dans lequel séjourne l’étudiante ou l’étudiant. Ce paiement est annuel en France et trimestriel au Canada. Les règles de financement s’appliquent en fonction des lois et règlements en vigueur dans chacun des pays et dans chacun des établissements. Tous les autres frais, incluant les frais de transport et de séjour (logement et nourriture), sont assumés par l’étudiante ou l’étudiant qui doit se conformer aux lois et règlements qui régissent le pays d’accueil : permis d’études, visa et, tout particulièrement, assurance maladie.

Structure du programme

Ce cheminement bidiplômant propose deux parcours aux étudiantes et étudiants.

Parcours 1 : pour les étudiantes et étudiants canadiens

Les trois premiers trimestres sont effectués en France et les trois derniers trimestres sont effectués au Canada.

Parcours 2 : pour les étudiantes et étudiants français

À l’issue du premier semestre effectué en France, les deux semestres suivants sont effectués au Canada. Le dernier semestre est réalisé en France.

 

Stages en recherche (24 crédits – 61 ECTS)

Chaque étudiante et étudiant réalisera trois stages de recherche répondant aux exigences d’un mémoire de maîtrise. Deux de ces stages en laboratoire/recherche seront réalisés à l’INRS sous la supervision d’une directrice ou d’un directeur de recherche (Stage NRG9218 et Stage NRG9219). Le troisième stage laboratoire/recherche sera réalisé à l’Université Toulouse III -Paul Sabatier.

PARCOURS 1 : Étudiants canadiens

Trimestres 1-2-3 en France (septembre à juin)

Liste des activités obligatoires à réaliser à l'Université Toulouse III -Paul Sabatier (15 CR. - 43 ECTS)

Anglais (1 cr. - 3 ECTS)

Connaissance de l'entreprise et communication (1 cr. - 3 ECTS)

Instrumentation et chaîne de mesure (1 cr. - 3 ECTS)

Simulation multiphysique (1 cr. - 3 ECTS)

Principes de base (2 cr. - 6 ECTS)

Sources plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Diagnostics des plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Micro-projet plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Modélisation des plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Plasmas pour l'aéronautique et l'espace (2 cr. - 5 ECTS)

Plasmas pour l'énergie et l'environnement (2 cr. - 5 ECTS)

Plasmas pour le biomédical (1 cr. - 3 ECTS)

Stage laboratoire/recherche (7 cr. - 17 ECTS)

Trimestres 3-4-5 au Canada (août à août)

Liste des activités optionnelles à réaliser à l’INRS

Choisir 6 crédits ou 16 ECTS parmi les activités suivantes :

NRG9200 Physique des plasmas (3 cr. – 8 ECTS)

Ce cours couvre les sujets suivants : la physique atomique dans les plasmas, les collisions atomiques, les orbites des particules, la fonction de distribution, les équations des deux fluides (diffusion, mobilité), les équations MHD, les ondes de plasmas, les équations cinétiques, les collisions coulombiennes, les sources de plasmas dans la nature et dans le laboratoire.

NRG9206 Énergie (3 cr. – 8 ECTS)

Ce cours donnera une vue d’ensemble des déterminants et des technologies qui influencent le contexte énergétique. Contexte international : réserves mondiales, rôle de l’OPEP, situation politique et économique. Efficacité énergétique : exergie, théorie Pinch, etc. Technologies de demande par secteur (résidentiel, commercial, industriel, transport), par usage (chauffage, éclairage, moteur, etc.) et technologies d’offres conventionnelles (hydroélectricité, centrales thermiques, etc.). Introduction à la modélisation et tarification : courbes de charges. Les nouvelles technologies de gestion d’énergie : stockage, pompes à chaleur, piles à combustible, etc. Les technologies alternatives : solaire, éolienne, fusion, etc. Les relations énergie-environnement.

NRG9213 Structure et propriétés des matériaux (3 cr. – 8 ECTS)

Présenter une vue d’ensemble des matériaux et particulièrement de l’influence des formes variées de structures sur leurs propriétés. Types de liaisons. Structure cristalline. Défauts et diffusion. Élasticité, plasticité et ténacité. Phases et diagramme d’équilibre. Transformation de phases et modification des propriétés mécaniques. Théorie des bandes. Métaux, semi-conducteurs et isolants. Polymères. Céramiques. Matériaux composites. Élaboration des films minces. Modification des propriétés de surface. Visite d’installations de mise en forme des diverses classes de matériaux.

NRG2000 Diffraction des rayons X (3 cr. – 8 ECTS)

L’objectif de ce cours est de fournir à l’étudiant(e) l’ensemble des concepts théoriques et pratiques à la base de la diffraction des rayons X. Dans le cadre de ce cours, on se concentrera surtout sur la diffraction des rayons X telle qu’elle est pratiquée dans le domaine des poudres et des films minces. Les sujets abordés sont : caractéristique de la radiation X, source pour la génération de la génération X, production de la radiation monochromatique, détecteurs, instrumentation, état cristallin, théorie de la diffraction, préparation des échantillons, acquisition des données, analyse qualitative des données et analyse quantitative des données.

NRG7218 Laser et techniques optiques (3 cr. – 8 ECTS)

Principes de base des lasers, propriété de la radiation laser. Interaction d’une onde électromagnétique avec un système atomique : traitement de l’oscillateur harmonique, traitement semi-classique. Élargissement de raie : élargissement homogène, élargissement par saturation, effet Doppler. Propagation d’une impulsion laser dans un milieu amplificateur ou absorbant, saturation. Condition d’oscillation,  » Q-switching « , oscillateur à relaxation. Laser à rubis, laser à néodyme-verre, laser à CO2. Optique du faisceau gaussien et application au résonateur laser.

NRG7700 Introduction aux méthodes numériques (3 cr.)

Ce cours servira à améliorer des habiletés en programmation par la pratique. Il permettra d’acquérir les connaissances relatives au traitement de données et à l’application de modèles basés sur les équations différentielles. Il permettra de comprendre les avantages et les inconvénients des différentes approches possibles pour résoudre un problème donné (schéma explicite ou implicite, split-step ou global, etc.).

NRG7703 Problèmes spéciaux III (3 cr.)

Ce cours, offert généralement sous forme de lectures dirigées, sert à donner à l’étudiante ou à l’étudiant un complément de formation dans certains domaines jugés nécessaires par le comité de programmes.

NRG7704 Électrochimie : méthodologie et applications (3 cr.)

Ce cours permet une introduction et des connaissances générales sur l’électrochimie, les techniques expérimentales conventionnelles et modernes ainsi que quelques méthodes de simulation numériques des résultats expérimentaux. On y introduit plusieurs domaines d’importance technologiques. Il permet à l’étudiante ou à l’étudiant de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises.

NRG9004 Diagnostics des plasmas (3 cr.)

L’objectif de ce cours est de familiariser les étudiant(e)s aux différentes techniques utilisées pour la caractérisation des plasmas (chaud et froid). Les sujets couverts sont : interférométrie, diffusion Thomson, diagnostics ILM, spectrométrie [équilibre et modèles ionisation (ETL, coronal, radiative-collisionnel), émission de raies et du continuum, élargissement des raies, spectroscopie d’absorption et spectroscopie laser], chronoscopie, imagerie et tomographie, sondes magnétiques, électrostatiques et capacitive, analyseurs de masse et énergie. Il y a deux cours de travaux pratiques en laboratoire.

NRG9201 Plasmas froids (3 cr.)

Introduction à la physique et aux diagnostics des plasmas froids. Réacteurs à plasmas. Décharges DC, capacitives et inductives. Plasmas entretenus par des ondes, plasmas créés par laser à faible intensité. Applications des plasmas au dépôt et à la gravure des couches minces. Applications des plasmas à l’analyse de matériaux.

NRG9202 Systèmes colloïdaux (3 cr.)

Liquides et solutions : théories des liquides, solvatation, tensioactifs, état colloïdal. Systèmes micellaires : thermodynamique, cinétique, structure, solubilisation, action détersive. Émulsions et microémulsions, vésicules et liposomes, mousses, sols et dispersions. Propriétés électriques, optiques et rhéologiques des colloïdes. Applications aux systèmes non aqueux et aux polymères.

NRG9203 Sujets d’actualités (3 cr.)

Cours spéciaux offerts périodiquement par des professeures et professeurs invités ou réguliers sur des sujets d’actualité dans le domaine des sciences de l’énergie et des matériaux.

NRG9204 Surfaces et interfaces (3 cr.)

Ce cours a pour but de donner une introduction et des connaissances générales sur les propriétés des surfaces, les techniques pertinentes à leur caractérisation ainsi que les méthodes les plus utilisées pour les modifier (plasmas, implantation ionique, irradiation photonique). Les principales propriétés de surface traitées dans ce cours sont : la mouillabilité, l’adhérence, la perméation, les propriétés tribologiques (dureté, usure, friction), les propriétés optiques, la conductivité, la corrosion et la biocompatibilité)

NRG9207 Interaction laser-matière (3 cr.)

Interaction du rayonnement laser et du plasma de couronne : absorption collisionnelle, absorption résonante, instabilités paramétriques, saturation des instabilités. Transport d’énergie dans la matière. Hydrodynamique : ondes de choc, ondes de déflagration, compression de la matière. Physique atomique. Fusion par laser. Accélération d’électrons. Sources X créées par l’interaction laser-matière.

NRG9209 Énergie de fusion (3 cr.)

La fusion thermonucléaire dans le bilan énergétique. Les réactions de fusion. Réacteurs potentiels : confinement inertiel et par champs magnétiques. Tokamaks, transport, modélisation du plasma, bilan d’un réacteur. Paramètres d’opération. Chauffage du plasma, entraînement de courant. Ravitaillement. Couverture : neutronique, production de tritium, transfert de chaleur, dommages. Aimants. Sécurité. Application à ITER.

NRG9210 Transfert de la chaleur et de l’énergie (3 cr.)

Lois fondamentales dans les trois domaines de transfert : quantité de mouvement, chaleur, masse. Propriétés des fluides significatives pour les transferts : phénomènes dans les écoulements, analyse dimensionnelle, notions de couche limite. Modes de transfert de chaleur : conduction thermique, cas d’un écoulement, convection libre, convection à l’intérieur de tuyaux et à l’extérieur de surfaces, transfert avec changement d’état physique, transfert par rayonnement. Transfert de masse. Procédés de transfert de chaleur combinés et échangeurs de chaleur. Nouveaux procédés de stockage et valorisation de l’énergie thermique.

NRG9211 Physique et chimie du solide (3 cr.)

Classification des solides. Liaisons ioniques : thermodynamique, modèle électrostatique, énergie du crystal. Composés covalents : mécanique quantique, orbites moléculaires, calculs orbitales. Solides diélectriques : polarisation, moments dipolaires, liaison Van der Waal. Métaux : conductivité électrique, chaleur spécifique, structure de bande.

NRG9212 Techniques de caractérisation des matériaux (3 cr.)

Plusieurs techniques de caractérisation de la microstructure et de la composition chimique des matériaux et de leurs surfaces sont présentées : la diffraction des rayons X, la microscopie électronique en transmission (TEM), la microscopie électronique à balayage (SEM), la microscopie Auger à balayage (SAM), la spectrométrie de masse des ions secondaires (SIMS), l’absorption des rayons X (XAS), les spectroscopies X et UV des photoélectrons (XPS et UPS), l’analyse de la structure des surfaces par RHEED et LEED, les microscopies par effet tunnel et force atomique.

NRG9800 Interaction des particules et des plasmas avec les matériaux

Introduction aux phénomènes d’interaction plasma-surface. Les défauts dans et sur les cristaux : thermodynamique, modèles macroscopiques, modèles atomique. Théorie des collisions atomiques élastiques et inélastiques; pénétration des particules énergiques dans la matière, canalisation. Cascades de collisions et production d’amas de défauts. Pulvérisation cathodique (physique). Introduction aux processus chimiques : thermodynamique, cinétique. Adsorption et désorption. L’érosion chimique et la gravure; synergies entre les effets physique et chimiques. Diffusion de surface, nucléation, croissance de film. Implantation, synthèse de composés, ségrégation et précipitation, bulles.

NRG9801 Sciences et technologie des polymères (3 cr.)

Introduction à la science des polymères. Synthèse des polymères. Propriétés en solution, thermodynamique et poids moléculaire. Propriétés à l’état solide des polymères. Viscoélasticité. Dégradation, stabilité et considérations environnementales. Additifs, mélanges et composites. Thermoplastiques et fibres. Élastomères et thermosets. Polymères spéciaux et d’ingénierie. Mise en œuvre et rhéologie. Applications.

NRG9802 Piles à combustibles (3 cr.)

Revue de la technologie des piles à combustibles, l’électrochimie des piles à combustibles, traitement du carburant, caractéristiques des systèmes de piles à combustibles, conception et optimisation des piles, recherche et développement des piles alcalines à combustibles, recherche et développement des piles à acide phosphorique, recherche et développement des piles à polymère solide, l’économétrie des piles à combustibles, études de marché.

NRG9901 Le transport de charges dans les matériaux moléculaires et ses applications (3 cr.)

Ce cours donnera une vue d’ensemble sur les théories de transport de charges dans les matériaux moléculaires. Ce transport peut se faire soit par les trous, soit par les électrons ou être bipolaire. Les formalismes considérés dans cette partie théorique seront le formalisme de désordre, celui des polarons et celui de Sher-Montroll. Des formalismes moins utilisés seront aussi examinés (piège de dipoles, percolation, pièges multiples, effet Poole Frenkel). Les formalismes seront utilisés pour expliquer les résultats obtenus dans certaines applications des matériaux moléculaires. Comme applications, nous verrons soit les photorécepteurs reprographiques organiques (dans ce cas, le cours touchera également à la photogénération de charges dans les solides organiques), soit les dispositifs organiques électroluminescents (dans ce cas, le cours touchera aussi à la génération de photons par électroluminescence et à la stabilité des dispositifs).

Stages en recherche (17 crédits - 44 ECTS)

NRG9218 Stage en laboratoire/recherche I1 (6 cr. - 14 ECTS))

Ce stage est réalisé à l’INRS,

NRG9219 Stage en laboratoire/recherche I2 (11 cr. - 30 ECTS))

Ce stage est réalisé à l’INRS,

++++++++++++++++++++++++++++

PARCOURS 1 : Étudiants français

Semestre 1 en France (septembre à décembre)

Anglais (1 cr. - 3 ECTS)

Connaissance de l'entreprise et communication (1 cr. - 3 ECTS)

Instrumentation et chaîne de mesure (1 cr. - 3 ECTS)

Simulation multiphysique (1 cr. - 3 ECTS)

Principes de base (2 cr. - 6 ECTS)

Sources plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Diagnostics des plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Micro-projet plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Modélisation des plasmas (1 cr. - 3 ECTS)

Semestre 2 : Canada (janvier à juin)

Choisir un cours dans la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux de l’INRS (3 cr. - 16 ECTS)

Un cours à choisir dans la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux de l’INRS (3 cr. - 16 ECTS)

NRG9218 Stage en laboratoire/recherche I1 (6 cr. - 14 ECTS))

Semestre 3 : Canada (juillet à décembre)

NRG9219 Stage en laboratoire/recherche I2 (11 cr. - 30 ECTS))

Semestre 4 : France (janvier à août)

Plasmas pour l'aéronautique et l'espace (2 cr. - 5 ECTS)

Plasmas pour l'énergie et l'environnement (2 cr. - 5 ECTS)

Plasmas pour le biomédical (1 cr. - 3 ECTS)

Stage laboratoire/recherche (7 cr. - 17 ECTS)