Retour en haut
Green industrial development concept. Eco and green factory on wooden cube blocks. Low carbon emissons. Carbon neutral target. Sustainable development and green plants based on renewable energy.

Microprogramme de 2e cycle en évaluation d’impacts et prise en compte du développement durable

Présentation du programme

Ce microprogramme à temps partiel propose un angle d’études unique, à la frontière entre les sciences naturelles et les sciences de la gestion. Reconnu par une attestation d’études de 2e cycle, cette formation permettra aux étudiantes et étudiants d’acquérir une compréhension approfondie du développement durable et de ses fondements scientifiques, ainsi que des politiques publiques et des pratiques en gestion qui y sont associés.

Les candidates et candidats développeront leurs habiletés d’analyse et de synthèse, un esprit critique aiguisé et de bonnes aptitudes rédactionnelles et communicationnelles appliquées au champ d’études.  

Cette formation est particulièrement adaptée pour les personnes qui désirent se spécialiser ou mettre à jour leurs compétences dans le domaine du développement durable et/ou de l’administration publique. Il peut s’agir de professionnels déjà en activités, ou encore d’étudiants avec un profil scientifique souhaitant se diriger vers les métiers de la gestion et de l’administration publique. 

Le microprogramme en évaluation d’impacts et prise en compte du développement durable est offert entièrement à distance conjointement par l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et l’École nationale d’administration publique (ENAP). 

 

Perspectives d’emploi 

Les finissantes et finissants de ce microprogramme seront outillés pour accompagner les organisations des secteurs publics et privés dans leurs démarches en développement durables, notamment :  

  • Ministères et agences gouvernementales ; 
  • Municipalités ; 
  • Organismes environnementaux ; 
  • Organismes à but non lucratif ; 
  • Bureaux de professionnels en environnement ; 
  • Firmes de génie-conseil. 

Types d’emploi : Conseillers en développement durable, analystes, personnel professionnel et gestionnaires des administrations publiques.  

Numéro

9176

Grade

Attestation d’études de 2e cycle

Crédits

9

Modalités des études

Microprogramme

Régime des études

Ce programme d’études est offert à temps partiel (trois trimestres).

Droits de scolarité

Aux fins d’inscription, le montant des droits et frais de scolarité à payer varie selon le pays d’origine et le programme. En savoir plus

Trimestres d'admission

Automne 30 mars (Automne 2024 : exceptionnellement au 1er juin 2024)
Hiver 1er novembre
Été 1er mars

Toute demande d’admission reçue après ces dates pourra être analysée

Voir le calendrier universitaire

Demande d'admission

Langue d’enseignement

Les cours sont offerts en français.

Des cours de langues sont offerts aux étudiantes et étudiants non-francophones.

Équivalence des diplômes

Si vous avez obtenu un diplôme dans un pays autre que le Canada ou dans une province canadienne hors Québec, vérifiez les équivalences des diplômes avant de faire une demande d’admission à un programme d’études.

Direction de programme

André St-Hilaire, directeur du programme

Questions sur le programme et informations générales

Bureau du registraire

Téléphone : 418 654-2518
Sans frais au Québec : 1 877 326-5762

Courriel : registrariat@inrs.ca

ou

Renseignements généraux

ete-enseignement@inrs.ca

Objectifs généraux du programme

De façon globale, le microprogramme en évaluation d’impacts et prise en compte du développement durable vise à :   

  • Acquérir une compréhension des fondements scientifiques et théoriques du développement durable ;  
  • Développer des compétences pour aborder la complexité des enjeux de développement durable ;  
  • Développer une compréhension de l’institutionnalisation du développement durable dans différents milieux ;  
  • Acquérir des connaissances sur des outils d’aide à la décision ;  
  • Développer l’esprit critique et les aptitudes pour l’analyse, la synthèse et la rédaction.  

 

Objectifs spécifiques

  • Développer une compréhension des enjeux et des approches pour favoriser l’adoption de démarches et de mesures de la performance de développement durable par les États et les organisations ;  
  • Connaître et appliquer les différentes étapes ainsi que les méthodes pour l’évaluation des impacts ;  
  • Saisir les défis posés par l’intégration de la notion du développement durable dans les politiques publiques et dans la gestion des organisations ;  
  • Mobiliser des outils et instruments pour la mise en place d’un plan de développement durable qui accroîtra la performance sociétale et environnementale des organisations publiques ;  
  • Développer une compréhension critique des processus de négociations, de prise de décision et de gestion administrative liés au développement durable.

Conditions d’admission

La personne intéressée par le programme court de 2e cycle en évaluation d’impacts et prise en compte du développement durable doit :

  • Détenir un baccalauréat ou un grade équivalent, obtenu avec la moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3

ou

  • Avoir les connaissances, la formation ou l’expérience jugées pertinentes, pour les personnes ne possédant pas de baccalauréat.
  • Posséder une très bonne connaissance de la langue française [orale et écrite] ;
  • Posséder une compréhension suffisante de l’anglais écrit ;

3 activités obligatoires totalisant 9 crédits

 

Activités obligatoires (9 crédits)

ENP8030 Gestion durable et responsable des organisations (3 cr.)

Ce cours traite du développement durable et de la responsabilité sociale de l’organisation dans le contexte de l’administration publique. Il permet de circonscrire les enjeux, les acteurs et les pratiques qui composent ce champ. Il permet également de se familiariser avec les modes d’intégration des actions visant à répondre aux défis du développement durable et des changements climatiques à la stratégie de l’organisation. Plus précisément, ce cours aborde les enjeux liés au développement et à l’évaluation des plans d’action, à l’intégration du développement durable dans la culture de l’organisation et à la mesure de la performance de l’organisation (sociale, environnementale et économique). Certains enjeux globaux comme l’économie circulaire, l’évaluation d’impacts, les investissements responsables et la certification sociale et environnementale sont également traités.

ENP8035 Politiques et gestion du développement urbain durable (3 cr.)

Les régions urbaines nord-américaines génèrent une empreinte écologique croissante, notamment en raison de l’utilisation de l’automobile et de l’étalement urbain. En dépit de la prépondérance et de la persistance de ces problèmes aux conséquences sociales, sanitaires et économiques importantes, les structures institutionnelles et administratives peinent à s’adapter afin de répondre à un agenda de planification durable intégrée. Ce cours traite des fondements scientifiques du développement urbain durable et présente des initiatives nord-américaines en la matière. Les politiques publiques, les instruments et les pratiques de gestion, ainsi que leur intégration, y seront abordés dans une perspective multidisciplinaire, comparative et multi-niveaux. En plus des transports et de l’utilisation du sol, ce cours traite notamment de la qualité de l’air, de la gestion des ressources en eau, de sécurité alimentaire, d’agriculture urbaine, de gestion des matières résiduelles et d’économie circulaire.

ETE420V Étude d’impacts environnementaux (3 cr.)

Ce cours aborde les sujets suivants : concepts de développement durable et d’impact, les législations pertinentes au Québec et au Canada, les intervenantes et intervenants habituels en matière d’évaluation environnementale et leurs motivations diverses, les procédures d’évaluation locales et internationales, les principaux outils utilisés et les étapes d’un dossier type, l’analyse de la qualité de l’étude d’impact, le rôle du public et les aspects sociaux, l’analyse de l’acceptabilité environnementale d’un projet, les règles d’éthique du personnel professionnel de l’évaluation, l’évaluation environnementale stratégique, la norme BNQ 21000, la grille d’analyse de développement durable de projets, etc.