Retour en haut

Des outils géochimiques pour mieux comprendre la sévérité des feux historiques de la forêt boréale

  • Doctorat
  • Hiver
  • Bourse offerte

Description du projet

Les feux de forêt de plus grande sévérité entraînent des émissions globales de dioxyde de carbone (CO2) plus importantes et ont le potentiel de libérer du « vieux carbone » précédemment enfoui dans des couches plus profondes du sol et du pergélisol. La capacité d’évaluer la sévérité des feux boréaux au cours du passé géologique récent fournirait un contexte historique indispensable qui fait actuellement défaut dans les estimations modernes de la profondeur des feux. Grâce à une série d’expériences et d’application utilisant des carottes datées de sédiments lacustres, ce projet de doctorat travaillera au développement et à l’amélioration de techniques géochimiques pour comprendre la sévérité des feux boréaux au fil du temps. Les résultats de cette recherche éclaireront les politiques nationales qui favorisent l’adaptation et la résilience des communautés boréales face aux changements climatiques.

Les tâches de l’étudiant(e) seront :

  • Déterminer les concentrations et effectuer l’analyse isotopique des composés spécifiques des biomarqueurs de feu dans les carottes de sédiments lacustres déjà prélevées.
  • Réaliser des expériences de brûlage contrôlé pour déterminer l’effet de différentes variables (p. ex., température, type de végétation) sur les distributions et les valeurs isotopiques des biomarqueurs de feu.
  • Intégrer les données géochimiques à d’autres outils utilisés pour examiner les feux boréaux historiques dans les sédiments lacustres (p. ex., comptage de charbon de bois).
  • Aider au développement de méthode d’analyse isotopique par spectrométrie de masse Orbitrap – une nouvelle technique ayant le potentiel de fournir des estimations de la température de combustion.

Cette recherche fait partie du projet multidisciplinaire « Développement d’outils géochimiques innovants pour comprendre la sévérité des feux de la forêt boréale » financé par le programme GEM-GéoNord de Ressources naturelles Canada (RNCan). Ce projet rassemble une équipe de chercheurs de la Commission géologique du Canada (RNCan) et de l’INRS.

Début

Janvier ou printemps 2025.

Direction de recherche

  • Prof. Pierre Francus, Centre Eau Terre Environnement, INRS
  • Dr. Jason M. E. Ahad, Commission géologique du Canada, Ressources naturelles Canada (RNCan), CGC-Québec

Programme d’études

Doctorat en sciences de l’eau ou de la Terre, INRS

Profil recherché

Une maîtrise en géologie, géochimie, chimie ou sciences de l’environnement d’une université canadienne ou étrangère reconnue, et :

  • Un excellent dossier académique.
  • Aptitude à travailler dans un laboratoire de recherche.
  • Aptitude à travailler seul et en équipe.
  • Aptitude à communiquer efficacement au sein de son équipe et avec les partenaires académiques et gouvernementaux.
  • Capacité de communiquer efficacement ses résultats avec le public.

Soutien financier

Bourse doctorale de 28 000 $ par année pour une durée de 3 ans du Programme des adjoints de recherche de RNCan. Les candidats doivent postuler séparément pour cette bourse après leur inscription au programme de doctorat à l’INRS.

Lieu

Institut national de la recherche scientifique
Centre Eau Terre Environnement
490, rue de la Couronne
Québec (Québec) G1K 9A9

Soumission d’une candidature

Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour transmettre votre candidature en incluant les documents suivants en PDF : 1) un curriculum vitae; 2) une lettre de motivation; 3) tous les relevés de notes universitaires; 4) une liste de compétences pratiques et techniques; 5) les noms et coordonnées de deux répondants.

La sélection débutera dès la réception des candidatures et se poursuivra jusqu’à ce que la personne soit choisie.

Publié - Pierre Francus - ETE - Des outils géochimiques pour mieux comprendre la sévérité des feux historiques de la forêt boréale

Titre du projet : Des outils géochimiques pour mieux comprendre la sévérité des feux historiques de la forêt boréale

Curriculum vitæ (CV) *

Maximum file size: 2MB

Lettre de motivation *

Maximum file size: 2MB

Relevé de notes *

Maximum file size: 2MB

Coordonnées de deux (2) répondants *

Maximum file size: 2MB

Une liste de compétences pratiques et techniques; *

Maximum file size: 2MB

Comment avez-vous pris connaissance de ce projet d'études?