Retour en haut

Mission possible : valorisation des plastiques serricoles en produits à haute valeur ajoutée

  • Maîtrise
  • Été
  • Bourse offerte

Description du projet

Contexte : changer le destin des matières résiduelles de l’industrie serricole

Le Canada dénombre plus de 830 entreprises de serriculture maraîchère exploitant plus de 1500 hectares. La majorité des exploitations produisent la tomate, générant environ 240 tonnes de résidus par hectare annuellement, sans compter les substrats de production. Puisque les résidus sont constitués d’un mélange de matières végétales et plastiques, ils sont difficilement compostables et donc destinés à l’enfouissement. Ce projet permettra d’amorcer un virage majeur, où 100% des résidus végétaux issus des plus grands producteurs de tomates du Québec éviteront l’enfouissement. Cet objectif sera atteint par la mobilisation d’un consortium d’experts pour la mise en place d’une plateforme de valorisation des résidus, comprenant (i) un traitement primaire pour bien séparer et conditionner les résidus de plastiques et les résidus organiques qui pourront ensuite être valorisés par des filières (ii) biologiques et/ou (iii) thermochimiques.

Un consortium de recherche offrant un cadre de formation exceptionnel. Le programme de subvention d’envergure MAPAQ-CRSNG et Mitacs qui finance ce projet réunit un consortium de six entreprises serricoles, quatre entreprises de technologies vertes et des équipes de recherche provenant de trois universités, deux CCTT, deux centres de recherche et implique trois organismes de développement économique.

Mission du projet : une solution pour éviter l’enfouissement des résidus de plastiques

Cet appel de candidatures couvre les activités de recherche liées à la valorisation des résidus de plastiques serricoles. Les deux principaux objectifs de la recherche sont de faire un premier inventaire de ces résidus et de mettre en place des solutions de valorisation innovantes faisant notamment appel à des assemblages microbiens synthétiques. Les techniques utilisées feront appel à la microbiologie ainsi qu’aux technologies de pointe appliquées à la métagénomique.


Date prévue de début

Été 2023


Direction de recherche

Philippe Constant, INRS


Programme d’études

Maîtrise en microbiologie et biotechnologie


Soutien financier

Une bourse de 20 000 $/an est disponible pour une période de 2 ans.


Profil recherché

  • Détenir un diplôme de baccalauréat en microbiologie, en biologie, en sciences de l’environnement, en biochimie, ou toute autre discipline connexe, avec un intérêt pour la biotechnologie environnementale;
  • Avoir un excellent dossier académique;
  • Faire preuve d’une grande motivation et avoir une aptitude à travailler seul·e et en équipe.

Soumission des candidatures

Transmettre un dossier de candidature comprenant tous les documents suivants en utilisant le formulaire en ligne.

Votre dossier doit comprendre :

  1. un curriculum vitae incluant une liste de compétences pratiques et techniques et les noms et coordonnées de deux répondants;
  2. une lettre de motivation;
  3. tous les relevés de notes universitaires.

La sélection des candidats se fera à partir du mois d’avril 2023 et se poursuivra jusqu’à ce qu’un·e candidat·e ait été recruté·e.

Philippe Constant - Mission possible : valorisation des plastiques serricoles en produits à haute valeur ajoutée

Titre du projet : Mission possible : valorisation des plastiques serricoles en produits à haute valeur ajoutée

Curriculum vitæ *
Taille de téléchargement maximum : 5 Mo
Relevé de notes *
Taille de téléchargement maximum : 5 Mo
Lettre d’intérêt *
Taille de téléchargement maximum : 5 Mo
Comment avez-vous pris connaissance de ce projet d'études?