Les serres dans l’Inuit Nunangat : sécurité alimentaire, changement climatique et développement

  • Stage de 1er cycle
  • Été
  • Bourse offerte

Description du stage

Ce stage d’été comprend une revue de la littérature sur la construction des serres dans plusieurs communautés de l’Inuit Nunangat – Nunavik (Nord du Québec), Nunatsiavut (Labrador), Nunavut, et Inuvialuit (TNO/Yukon) – comme stratégie de sécurité alimentaire face à une hausse des coûts alimentaires et face aux impacts des changements climatiques sur l’approvisionnement en aliments traditionnels. Le stage vise à mieux comprendre l’étendue, la portée et l’impact de ces serres par rapport aux divers contextes interdépendants, notamment : les projets de développement communautaire et régional en cours dans le Nord, les processus d’urbanisation et les changements climatiques.

Ce stage chevauche plusieurs thématiques de recherche du professeur Nathan McClintock, notamment : la gouvernance environnementale, la justice alimentaire et le développement inégal. Ce projet complète d’ailleurs une série d’études en cours sur l’intégration des serres dans les planifications agricoles de quartiers défavorisés à Montréal.


Tâches du stagiaire

La ou le stagiaire effectuera une revue de littérature scientifique et des médias (journaux, magazine, blogs, balados, émissions de radio et télévision) et contribuera au développement d’un manuscrit scientifique de revue.


Responsable de stage

Le stage sera supervisé par Nathan McClintock, professeur et chercheur agrégé spécialisé dans les domaines de géographie critique, « political ecology », gentrification et développement inégal, agriculture urbaine et systèmes alimentaires. Voir le site Web du professeur McClintock


Lieu du stage

SI les mesures sanitaires le permettent, le stage se déroulera en personne à l’INRS. Sinon, le stage se déroulera à distance.

Centre Urbanisation Culture Société
385, rue Sherbrooke Est
Montréal (Québec) H2X 1E3


Durée du stage

Le stage se déroulera entre les mois de mai et d’août 2021 et sera d’environ 30h/semaine. Les modalités précises seront à discuter avec la chercheuse principale.


Exigences particulières pour le stage

  • L’étudiante ou l’étudiant devra avoir terminé sa deuxième année du 1er cycle dans un domaine des sciences humaines (géographie, études urbaines, sociologie, anthropologie, science politique, études environnementales, ou équivalent) au moment de débuter le stage.
  • Une bonne capacité de rédaction en français et/ou anglais est requise.
  • La capacité de lire et synthétiser des articles scientifiques en anglais est requise.
  • La capacité d’analyse et de réflexion critique est indispensable.
  • Un intérêt pour les sujets en lien avec les enjeux autochtones, le Nord, les changements climatiques, le développement et/ou les systèmes alimentaires est un fort atout.
  • La connaissance d’un logiciel d’analyse qualitative de données (eg, MAXQDA. NVivo, Atlas.ti, Dedoose, QDAMiner) serait également un atout, mais pas une nécessité.


Soumission d’une candidature

Les candidates et candidats doivent remplir le formulaire en ligne et joindre les documents requis (CV, lettre de motivation et relevé de notes).