Les négociateurs

30 mai 2012

( mise à jour : 30 mai 2012 )


« Le poids démographique d’une génération détermine habituellement son poids politique: plus un groupe d’âge est populeux, plus il est capable de se faire entendre, d’imposer ses vues, d’influencer le cours des événements.

 

Or curieusement, au moment précis où les plus de 55 ans prennent le pas sur les moins de 24 ans, ce sont ces derniers qui jouissent d’un rapport de force croissant…

 

On aurait tort de ne voir là qu’un banal accident de parcours alimenté par la crise étudiante. Il s’agit plutôt de la montée en puissance d’une génération élevée à coup d’échanges et de pourparlers, d’une génération qui a appris à dialoguer constamment avec ses aînés, bref, d’une génération rompue à la négociation dès son plus jeune âge.

 

Ceux que l’on qualifie souvent d’enfants-rois sont plutôt des “ négociateurs nés ”, faisait remarquer la sociologue de l’INRS Madeleine Gauthier dans Le Devoir, samedi. Avec raison. »

 

 

Lire l’article complet sur Cyberpresse.ca.

Les négociateurs

La Presse

Mercredi 30 mai 2012, p. A22

Journaliste : François Cardinal