Les retombées économiques des festivals : des chiffres pas toujours fiables

9 juillet 2011

( mise à jour : 9 juillet 2011 )


« On recourt souvent aux études de retombées économiques pour justifier les subventions accordées aux festivals. Or leurs chiffres sont souvent gonflés à un point tel que leur pertinence est mise en doute.

 

“ Il faut jeter un regard critique là-dessus ”, croit le professeur André Lemelin, de l’INRS (Institut national de la recherche scientifique), un expert des statistiques régionales. Trop souvent, dit-il, “ ce n’est pas un travail scientifique, c’est un travail de vente ”.

 

Le professeur Lemelin en sait quelque chose. Il y a quelques années, on lui avait demandé de faire une étude sur les retombées économiques potentielles d’un projet touristique pour lequel on réclamait des subventions. “ J’ai essayé de faire quelque chose de prudent, mais je n’arrivais pas à un chiffre faramineux et le commanditaire n’était pas très content. ” L’étude n’a jamais été rendue publique mais, quelques mois plus tard, une autre a paru, beaucoup plus optimiste celle-là. »

 

Lisez la suite de l’article sur le site LeDevoir.com.

 

Les retombées économiques des festivals : des chiffres pas toujours fiables
Le Devoir
Samedi, 9 juillet 2011, p. A6
Journaliste : Isabelle Porter