Armand Couture

Grand bâtisseur du Québec, Armand Couture, a tenu les rênes du conseil d’administration de l’INRS pendant près de 14 ans (1998-2012), alors que l’Institut vivait les grands changements qui ont façonné le visage qu’on lui connaît aujourd’hui.

Armand Couture
Armand Couture, président du conseil d’administration de l’INRS de 1998 à 2012.

« Les changements demandent beaucoup de doigté. Il y en a eu plusieurs à l’INRS, mais nous l’avons toujours fait en douceur », atteste M. Couture qui a entre autres œuvré à centraliser les différentes expertises de l’Institut. Au tournant des années 2000, dans un contexte de resserrement des finances publiques au Québec, Armand Couture consolide les activités de l’INRS qui seront désormais réunies en quatre centres de recherche et de formation universitaires. Durant la même période, M. Couture a également eu le mandat de gérer la fusion de l’Institut Armand-Frappier à l’INRS.

Armand Couture

Faisant honneur à son titre de grand bâtisseur, cet ingénieur de formation a contribué à développer les infrastructures de recherche de l’Institut. Il permet la réalisation d’importants projets immobiliers, tels que la construction de l’édifice qui héberge le siège social de l’INRS à Québec, le pavillon de recherche et de formation au Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie et la relocalisation du Centre Urbanisation Culture Société.

La vocation d’Armand Couture au sein du conseil d’administration de l’INRS peut sembler prédestinée : l’Institut lui a décerné, en 1992, un doctorat honorifique en raison de sa contribution au développement et à la modernisation du Québec. Lors de son allocution, le directeur général de l’INRS, Alain Soucy, a souligné comment M. Couture considérait les préoccupations sociales et environnementales en plus des enjeux techniques et économiques, une vision partagée par l’Institut. Six ans plus tard, il est nommé président du C.A. par décret du gouvernement du Québec, un poste qu’il conserve jusqu’en 2012. À la fin de son mandat, pour souligner son dévouement et sa contribution au rayonnement de l’Institut, l’INRS renomme la salle du conseil au siège social de Québec en son honneur.

Armand Couture est né en 1930. Il a étudié en génie civil et a complété une maîtrise en structure et fondation à l’Université Laval. On lui doit notamment le développement hydroélectrique de la Côte-Nord, la Convention de la Baie-James et du Nord québécois et la construction du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à Montréal. Son parcours professionnel chez SNC-Lavalin et Hydro-Québec a fait de lui un gestionnaire de projets émérite qui a su guider l’orientation de l’INRS pendant toutes ces années.