Mutants de la souche H5N1 de la grippe aviaire : la censure est non nécessaire

1 février 2012

( mise à jour : 1 février 2012 )


À la suite de la publication deux articles scientifiques portant sur la création de mutants de la souche H5N1 de la grippe aviaire dans les magazines Science et Nature, le Bureau national américain de la science pour la biosécurité (NSABB) a recommandé leur censure, arguant que des gouvernements ou des groupes malveillants pourraient s’emparer de ces résultats avec comme objectif de créer une pandémie dans la population humaine.

 

Interrogés par le quotidien Le Devoir, des scientifiques québécois, dont Peter Tijssen, professeur au Centre INRS–Institut Armand-Frappier, estime que la censure est inutile. En effet, ce spécialiste de la virologie moléculaire croit que « les personnes mal intentionnées finiront toujours par trouver ces informations, et par savoir comment faire, peut-être un peu plus tard, mais sûrement ».

 

Lire le reste de l’article : « H5N1 : un comité recommande la censure »

Journaliste : Pauline Gravel

Média : Le Devoir

Parution : 1er février 2012