Plan Nord : Transformer le conflit de valeurs en opportunités

5 mai 2012

( mise à jour : 5 mai 2012 )


« Un proverbe inuit dit : “ Si tu es pressé, fais un détour. ” De toute évidence, le gouvernement du Québec ignore la sagesse des autochtones qui ont accueilli ses ancêtres sur leur territoire. “ Mettre la charrue devant les bœufs ”, voilà l’expression qui résume le mieux le Plan Nord de Jean Charest du point de vue des participants au forum Ne perdons pas le Nord qui s’est tenu à Québec les 2 et 3 mai dernier. […]

 

“ Le Plan Nord? Quel plan? Il n’y a pas de plan. Il n’y pas de cadre, comment peut-il y avoir un projet. Cette vision du développement nous fait régresser ”, déplore Carole Lévesque, chercheure à l’INRS et directrice du réseau DIALOG.

 

Mme Lévesque soutient que l’idée que nous nous faisons du Nord est “ pleine de préjugés ethnocentristes ”. “ On ignore les autochtones, mais on veut les aider. Il ne faut pas les aider, il faut les connaître et les reconnaître. Il faut laisser les leaders autochtones parler, et non parler à leur place et tomber dans le paternalisme. ” »

 

Lisez l’article complet sur le site Mondialisation.ca, samedi 5 mai 2012.

 

Plan Nord : Transformer le conflit de valeurs en opportunités

Mondialisation.ca

Samedi 5 mai 2012

Journaliste : Julie Lévesque