Train à haute vitesse : une gare proposée… à L’Ancienne-Lorette

16 novembre 2011

( mise à jour : 16 novembre 2011 )


« Le consortium EcoTrain propose la construction d’une gare secondaire à L’Ancienne-Lorette pour desservir la clientèle d’un éventuel train à haute vitesse (THV) reliant Québec à Windsor.

 

Les auteurs de l’étude d’actualisation concernant la faisabilité d’un THV dans le corridor Québec-Windsor – publiée discrètement lundi par les gouvernements fédéral, du Québec et de l’Ontario – ont même identifié l’endroit exact où la nouvelle gare devrait être située : à l’angle du boulevard Hamel et de la route de l’Aéroport, en bordure de la voie ferrée existante. […]

 

Richard Shearmur, chercheur au Centre Urbanisation Culture Société de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), a aussi l’impression que l’étude d’EcoTrain saute un peu vite aux conclusions. Il a déjà démontré, dans une étude réalisée avec un de ses étudiants, que les villes intermédiaires situées le long de l’une et l’autre rives profiteraient peu des retombées économiques du THV. Ce sont les métropoles, Montréal et Toronto, qui passeraient à la caisse. Alors que le train passe à Trois-Rivières ou à Drummondville, cela fait peu de différence. »

 

Lire l’article complet sur le site LaPresse.ca.

 

 

 

Train à haute vitesse : une gare proposée… à L’Ancienne-Lorette

Le Soleil

Mercredi 16 novembre 2011, p. 6

Journaliste: Annie Morin

 

Nouvelle aussi reprise sous le titre « EcoTrain saute un peu vite aux conclusions » dans

Le Nouvelliste (Trois-Rivières)

Mercredi, 16 novembre, p. 16