Une bactérie «mangeuse de pétrole» étudiée à l’INRS

30 avril 2018

Mise à jour : 30 avril 2018