Le prix Jack Henderson à Gregory Dufrechou

15 mai 2012

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


Le 12 mai dernier, l’Association géologique du Canada annonçait que le prix Jack Henderson pour la meilleure thèse de doctorat canadienne en géologie structurale et tectonique était attribué à Grégory Dufrechou, du centre Eau Terre Environnement de l’INRS. Grégory , qui était dirigé par le professeur Lyal Harris et codirigé par la professeure Louise Corriveau de la Commission géologique du Canada, a fait sa soutenance doctorale avec brio le 13 octobre 2011.

La thèse en cause est intitulée « Origine et implications tectoniques de structures transverses profondes interprétées à partir de données de champ potentiel, Province de Grenville, Canada ». Ce projet de recherche était financé par Richmond Minerals inc., Fort Chimo Minerals inc., et DIVEX.

Les sujets abordés par la thèse de Grégory, les données acquises et traitées, et les interprétations qui en découlent dépassent largement l’échelle locale des indices minéralisés étudiés et s’étendent à l’orogène hôte (la province géologique de Grenville) et aux continents qui l’ont précédé. L’interprétation des résultats est novatrice. Il en émerge une synthèse des connaissances qui maximise la portée des études géophysiques sur la compréhension de l’évolution et de la métallogénie du segment sud-ouest de l’orogène du Grenville. La présence des structures profondes, surtout lithosphériques, et leur influence pendant les différents événements géologiques est documentée pour la première fois. Or, l’identification de telles structures est importante pour l’exploration minière.

Ce n’est pas la première fois que Gregory se distingue, car il avait également remporté un prix pour une affiche à Québec Exploration en 2009. Bravo, Gregory! ♦