Claudie Beaulieu, lauréate du Prix de la meilleure thèse de doctorat

12 octobre 2010

( mise à jour : 31 août 2020 )

Claudie Beaulieu, diplômée en sciences de l’eau de l’INRS, a reçu le prix d’excellence pour la meilleure thèse de doctorat (catégorie sciences naturelles et génie) remis par l’Association des doyens des études supérieures au Québec (ADESAQ) en partenariat avec le Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies. Assorti d’une bourse de 2 000 $ et remis lors du gala 2010 de l’Association francophone pour le savoir – Acfas, ce prix vient reconnaître l’originalité et la qualité de sa thèse de même que sa contribution à l’avancement des connaissances dans le domaine de l’hydrologie statistique.

 

Intitulée Homogénéisation des séries de précipitations : identification des techniques les plus prometteuses et nouveaux développements, la thèse de Claudie Beaulieu a permis de valider des approches plus performantes pour construire des bases de données des précipitations homogènes et fiables, lesquelles sont essentielles pour étudier les changements climatiques. Ses recherches ont été réalisées sous la direction du professeur Taha B.M.J. Ouarda du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS et la codirection du professeur Ousmane Seidou de l’Université d’Ottawa.

 

Depuis 2009, Claudie Beaulieu poursuit des études postdoctorales à l’Université de Princeton dans le domaine des sciences de l’atmosphère et des océans. Elle étudie les sources et les puits de carbone à l’aide de l’analyse statistique.