L’INRS perd un de ses pionniers : le professeur émérite Tudor Wyatt Johnston

31 août 2016

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


Considéré comme un des plus grands chercheurs théoriciens en physique des plasmas au Canada, le professeur émérite Tudor Wyatt Johnston nous a quittés le 24 août 2016.

 

Au cours de sa carrière à l’INRS, il a fait œuvre de bâtisseur. Il a mis sur pied le programme de recherche en interaction laser-matière, un domaine alors émergent, en plus de jouer un rôle clé dans son développement pendant plus de 30 ans. Ses contributions théoriques en interaction laser-plasma ont été remarquables et les interprétations qu’il a proposées pour les expériences en laboratoire ont été indispensables.

 

Son expertise a été largement sollicitée par les plus importants laboratoires internationaux impliqués dans les interactions laser-plasma, dont le Lawrence Livermore National Laboratory pendant plusieurs années. Ce chercheur théoricien a contribué à la formation d’une cinquantaine d’étudiants dans ce domaine en les accompagnant dans l’analyse et l’interprétation des résultats de leurs recherches expérimentales. Sa production scientifique est remarquable : 165 publications dont 23 dans la prestigieuse revue Physical Review Letters. Le professeur Johnston est aussi coauteur d’un livre édité en 1966 et qui constitue une référence dans le domaine des plasmas.
 
Tout au long de sa prolifique carrière, le professeur Johnston a toujours su communiquer avec enthousiasme et contagion sa passion pour la recherche. On se souviendra d’une personne d’un grand humanisme, d’un intellectuel de haut niveau, d’un mentor et d’un communicateur d’exception qui a marqué l’évolution de la science.
 
 

À lire : Tudor Wyatt Johnston, nouveau professeur émérite à l’INRS