Publications de l’INRS : Rétablir l’ordre. Peur, méfiance, haine des minorités culturelles et sexuelles

31 mars 2021 | Audrey-Maude Vézina

Mise à jour : 31 mars 2021

Denise Helly, professeure à l’INRS, dirige un ouvrage portant sur les diverses formes d’hostilité envers les minorités culturelles et sexuelles.

ouvrage formes hostilite envers minorites culturelles sexuelles

Pratique religieuse, origine immigrée ou autochtone, appartenance raciale, genre féminin, orientation sexuelle, identité sexuée sont l’objet de diverses formes de ressentiment social. Selon l’ouvrage, cette hostilité est due à la présence accrue des minorités sur les scènes publique et politique ainsi qu’à leurs gains de droits, considérés par leurs opposants comme immodérés, illégitimes et porteurs de divisions et de conflits sociaux.

« Ce livre dresse, pour une première fois, un portrait des différentes facettes de cette hostilité. »

Denise Helly

« Il retrace les contextes sociaux de sa persistance et ses manifestations actuelles les plus courantes, comme les attitudes et les imageries de citoyens ordinaires, leurs échanges sur les médias sociaux et les discours de corpuscules politiques. Il décrit la violence verbale et physique subie par les membres de minorités dans les lieux publics, de la micro-agression à la brutalité physique, voire au meurtre », ajoute la professeure.


Les actes haineux 

Cette publication s’intéresse aussi à un autre versant de cette peur et de ce rejet des minorités, soit la sanction de leurs manifestations les plus nocives pour le respect des droits de ces personnes. On y résume plus d’un demi-siècle de législation canadienne contre l’expression de haine envers les minorités. La question de la haine et de la désinformation en ligne, que le gouvernement fédéral se prépare à réguler, est abordée. L’ouvrage fait également état des errements, des difficultés et des réformes des services de police dans leur lutte, leur repérage et leur enregistrement des crimes et des incidents haineux.

Selon Denise Helly, cet ouvrage montre comment le désir d’exclure les minorités est un échec de l’égalitarisme libéral. Il aborde aussi les formes de conflit social et de violence que ce désir génère, qui sont peu reconnues par les élites politiques et, ce faisant, difficiles à endiguer par les modes de sanction existants. 


À propos 

L’édition électronique de l’ouvrage est diffusée par Les Classiques des sciences sociales et la version imprimée sera disponible en mai 2021. Le livre est dirigé par Denise Helly. Y ont collaboré Nina Admo, Ahmed-Mahdi Benmoussa, Alexandre Berlad, Richard Y. Bourhis, Brieg Capitaine, Benjamin Ducol, Aurélie Girard, Grégory Gomez del Prado, Jessy Lemire Moreau, Frédérick Nadeau, Maryse Potvin, Simon Saint-Onge et Stéphanie Tremblay.