Sharif Sadaf, professeur au Centre Énergie Matériaux Télécommunications

Publié par Audrey-Maude Vézina

23 octobre 2020

( mise à jour : 17 novembre 2020 )

Depuis un peu plus d’un mois maintenant, Sharif Sadaf est professeur au Centre Énergie Matériaux Télécommunications. Le spécialiste des semi-conducteurs nanostructurés nous explique pourquoi il a choisi de devenir professeur à l’INRS.

Sharif Sadaf a beaucoup voyagé depuis ses études de premier cycle à l’Université d’ingénierie et de technologie du Bangladesh (BUET), la plus prestigieuse du pays. Après une maîtrise en sciences et ingénierie des matériaux à l’Institut des sciences et de la technologie de Gwangju, en Corée du Sud, il a obtenu un doctorat à l’Université McGill, à Montréal.

Afin de poursuivre ses recherches, il a ensuite travaillé comme chercheur postdoctoral à l’Université du Michigan, à Ann Arbor, au Conseil national de recherches Canada, à Ottawa et, juste avant son arrivée à l’INRS, à l’Université de Notre-Dame, en Indiana.

Le professeur Sharif Sadaf recrute des étudiants au doctorat et des stagiaires postdoctoraux.


Nanoscience et salle blanche

Qu’est-ce qui l’a attiré à l’INRS ? Les infrastructures à la fine pointe de la technologie en nanostructures et en femtosciences dont il a pris connaissance pendant ses études à McGill. « La fabrication et le développement de semi-conducteurs nanostructurés de haute qualité et et de dispositifs à l’échelle nanométrique nécessitent une infrastructure de salle blanche (installation de traitement des semi-conducteurs) de pointe et des outils sophistiqués. Très peu d’universités en Amérique du Nord disposent de ce type d’infrastructure », explique-t-il. 


Trouver des solutions à des problèmes concrets

Contribuer à la société a toujours été une partie importante du travail de Sharif Sadaf. Il était donc évident pour lui de poursuivre ses recherches et de devenir professeur dans le domaine des semi-conducteurs, afin de former de jeunes chercheurs et de leur transmettre sa passion.

« Les semi-conducteurs sont partout autour de nous : dans nos ordinateurs, nos téléphones, l’énergie intelligente, les soins de santé, les transports et bien plus encore. En tant qu’enseignant, je veux montrer à mes étudiantes et à mes étudiants ce qu’ils peuvent réaliser et comment appliquer leurs connaissances. »

Sharif Sadaf

« En tant que chercheur, je veux inventer de nouveaux matériaux économiques et des dispositifs à haut rendement énergétique, et apporter des solutions aux problèmes de la vie courante », déclare le professeur Sadaf, qui est fasciné par les semi-conducteurs depuis sa première année à la BUET.


Intérêts de recherche

  • Nanophotonique III – V
  • III – V croissance épitaxiale de nanostructures quantiques
  • Optique quantique
  • Croissance des matériaux à base d’oxyde et à changement de phase et applications de dispositifs
  • Nanoélectronique

Étudiants et postdoctorants recherchés

Le professeur Sadaf recherche des étudiantes et des étudiants au doctorat ainsi que des chercheuses et des chercheurs postdoctoraux. Pour poser votre candidature, contactez-le à sharif.sadaf@inrs.ca.

Bienvenue parmi nous, professeur !