Une percée scientifique de l’INRS parmi les 10 découvertes de l’année

10 janvier 2014

( mise à jour : 17 septembre 2020 )


De nouveaux nanomatériaux hybrides pour l’énergie solaire figurent parmi les percées scientifiques choisies par le magazine Québec Science lors de son concours annuel Les 10 découvertes de l’année. Cette percée a été réalisée par l’équipe du professeur My Ali El Khakani du Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS qui a réussi à créer une nouvelle génération de nanohybrides aux propriétés inégalées, grâce à la technique de déposition par ablation laser. Ces nouveaux matériaux nanohybrides peuvent convertir la lumière en photocourant 1000 à 10 000 fois plus rapidement que ne le font les nanohybrides synthétisés chimiquement.

 

Cette avancée scientifique a fait l’objet d’un article intitulé « Pulsed Laser Ablation based Direct Synthesis of Single-Wall Carbon Nanotube/PbS Quantum Dot Nanohybrids Exhibiting Strong, Spectrally Wide and Fast Photoresponse », paru le 11 décembre 2012 dans la prestigieuse revue Advanced Materials. De plus, ces travaux ont été choisis pour faire la page frontispice de la même revue.

 

Prix du public Découverte de l’année 2013

Le magazine Québec Science vous lance également l’invitation à choisir la découverte de l’année qui vous impressionne ou vous inspire le plus parmi les 10 sélectionnées par le jury. La date limite pour voter pour le Prix du public est le 20 février 2014. Votez sur www.quebecscience.qc.ca/decouverte2013.

 

Autre avancée innovante dans le domaine des batteries

Dans cette même édition, Québec Science consacre sa rubrique Eurêka à une avancée obtenue par le professeur Lionel Roué du Centre Énergie Matériaux Télécommunications. Avec son équipe, il a mis au point une méthode de broyage mécanique qui permet de produire des batteries rechargeables plus performantes et peu coûteuses.♦

 

Voir l’article Nanotechno pour méga résultats sur le site de Québec Science