Isabelle Plante

Projets d'études et stages offerts

Expertises

Toxicologie environnementale , Cancer du sein et développement des glandes mammaires

  • Professeure à l’INRS

Téléphone
450 687-5010

Télécopieur
450 686-5566

Courriel
isabelle.plante@iaf.inrs.ca

Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie

531, boulevard des Prairies
Laval (Québec)  H7V 1B7
CANADA

Voir le centre

Intérêts de recherche

Les intérêts de recherche de la professeur Plante visent à déterminer le rôle des interactions cellulaires dans le développement des glandes mammaires et dans le cancer du sein. La professeure Plante et son équipe sont particulièrement intéressés à comprendre la régulation et l’influence des jonctions lacunaires («Gap Junctions»), serrées et adhérentes dans le développement des glandes mammaires, et comment leur dérégulation, par des mutations ou des polluants environnementaux, peut promouvoir le cancer du sein.

 

Identifier le rôle des jonctions cellulaires dans le développement des glandes mammaires

La glande mammaire est formée de deux tissus: le stroma, majoritairement composé d’adipocytes et de fibroblastes, et l’épithélium, formé d’une couche de cellules luminales entourée d’une couche de cellules myoépitheliales. Ainsi, la glande mammaire est un organe idéal pour étudier les interactions cellulaires puisque son développement lors de la puberté, la différenciation des cellules épithéliales lors de la grossesse et son fonctionnement lors de la lactation semblent tous requérir une interaction étroite entre le stroma et l’épithélium, ainsi qu’entre les cellules luminales et myoépithéliales de l’épithélium, suggérant un rôle primordial des jonctions cellulaires dans ces processus. Ce programme de recherche vise donc à comprendre le rôle et la régulation des interactions cellulaires dans le développement et la fonction des glandes mammaires.

 

Définir le rôle des jonctions lacunaires dans le cancer du sein

Une baisse des composantes des jonctions lacunaires, adhérentes ou serrée a été associée au cancer du sein, mais les mécanismes impliqués dans cette inhibition sont peu connus. De plus, de récentes études ont démontré que le microenvironnement autour des tumeurs en développement joue un rôle majeur dans la cancérogenèse, suggérant un rôle important des interactions entre les cellules et le stroma environnant. Cet axe de recherche vise donc à déterminer le rôle des jonctions intercellulaires dans les différentes étapes du cancer du sein et permettra de mieux comprendre le processus de cancérogenèse, mais également les interactions tissu-matrice extracellulaire.

 

Établir l’influence des polluants environnementaux sur la régulation des jonctions intercellulaires

Le troisième axe de recherche vise à déterminer si des cancérigènes épigénétiques ou des polluants présents dans l’environnement peuvent favoriser le développement de tumeurs du sein ou perturber le développement normal des glandes mammaires en modifiant l’expression ou la régulation des jonctions intercellulaires ou des interactions cellule-stroma.  Une attention plus particulière est portée aux perturbateurs endocriniens, tel que les additifs de plastification phthalates et le bisphenol A. De par leur omniprésence dans l’environnement et par leurs propriétés oestrogéniques, ces composés sont particulièrement préoccupants pour le cancer et le développement du sein puisque l’expression de plusieurs protéines junctionnelles est influencée par les estrogènes.

Projets d'études et stages offerts

Son équipe

Melany Juarez

Maîtrise en sciences expérimentales de la santé

Alexandre Petit

Maîtrise en sciences expérimentales de la santé

Julie Salagnad

Maîtrise en sciences expérimentales de la santé

Rita-Josiane Gouesse

Doctorat en biologie

Belinda Crobeddu

Doctorat en biologie

Fonctions

Professeure-chercheure en toxicologie environnementale
Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie de l’INRS
  • Professeure agrégée : 2018 – aujourd’hui
  • Professeure adjoint : 2011 – 2018

 

Formation universitaire

  • Stagiaire postdoctorale, 2006-2011, University of Western Ontario
    Superviseur : Dale W. Laird
  • Ph. D. en biologie, 2006, INRS-Institut Armand-Frappier
    Superviseur : Michel Charbonneaud
    Co-superviseur : Daniel G. Cyr
  • M. Sc. en sciences expérimentales de la santé, 2002, INRS-Institut Armand-Frappier
    Superviseur : Michel Charbonneau
    Co-superviseur : Daniel G. Cyr
  • B. Sc. en biologie, 1999, Université Laval

Projets de recherche en cours

Les étudiantes et les étudiants de l’équipe de la professeure Isabelle Plante contribuent à différents projets :

  • Développement de modèles d’acini double-couche in vitro et de co-culture en couche pour l’étude de la communication bidirectionnelle entre les cellules luminales et les myoépithéliales
  • Régulation en interactomes de connexines lors du développement des glandes mammaires
  • Détermination des effets d’une exposition à un mélange environnemental de retardateurs de flammes bromés sur le développement des glandes mammaires et le cancer du sein
  • Évaluation des effets de plastifiants de nouvelle génération sur le développement des glandes mammaires et le cancer du sein
  • Rôle de la Cx43 lors de la progression du cancer du sein

Diplômé(e)s et anciens stagiaires postdoctoraux

  • Julie Salagnad. M. Sc. (2017-2019)
  • Mélanie Busby, M.Sc. et Ph. D. (2012-2018)
  • Anne Weber-Ouellette, M. Sc. (2015-2018)
  • Fatoumata Barry, M. Sc. (2017)
  • Elham Dianati, Ph. D. (2012-2017)
  • Alexandre Petit, Master II (2017)
  • Sara Benkirane, Master II (2017)
  • Élise Kolasa, Stagiaire postdoctoral (2013-2016)
  • Emanuelle Ferraris, M. Sc. (2014-2016)
  • Mélanie Lavoie, M. Sc. (2014-2016)
  • Natasha Mercier, M. Sc. (2013-2015)
  • Ariane Delisle, Master II (2012)

 

Groupes et réseaux

logo CERM

 

logo inbiose

 

logo STC

 

logo SOT

 

Logo RQR

 

Activités scientifiques

Le laboratoire d’Isabelle Plante dans les médias

 

Conférence de Bélinda Crobeddu, étudiante au Ph. D, donnée à Institut Santé et société UQAM le 14 novembre 2018

Les plastiques et le cancer du sein : Bélinda Crobeddu est candidate au doctorat en biologie à INRS-Institut Armand-Frappier. Son projet de thèse porte sur l’implication des plastifiants sur le cancer du sein. Quelles sont les potentielles implications des substances plastifiantes dans le développement du cancer du sein ? La règlementation environnementale actuelle est-elle efficace pour réduire notre exposition aux substances toxiques ? Dans la mouvance des préoccupations concernant la présence des plastiques dans notre environnement et leurs effets sur notre santé, l’ISS présente une conférence sur les plastiques et le cancer du sein.

 

Anne Weber-Ouellette, étudiante à la maîtrise, a été finaliste de « la preuve par l’image » de l’ACFAS en 2017. Dans ce vidéo, elle présente son image.

Publications

Pour une liste complète des publications:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/myncbi/1VsgrSAkgo_/bibliography/40370106/public/?sort=date&direction=ascending

 

Publication 2011-2018

Crobeddu B, Ferraris E, Kolasa E et Plante I.
Le
phtalate de di (2-éthylhexyle) (DEHP) augmente la prolifération des cellules cancéreuses épithéliales du sein par une dérégulation des récepteurs de la progestérone.
Environmental Research , sous presse, disponible en ligne: 19-MAR-2019 DOI information: 10.1016 / j.envres.2019.03.037, https://authors.elsevier.com/a/1YmP63Ao5rVmL

 

Weber-Ouellette A, Busby M et Plante I. Luminal MCF-12A et myoépithéliales Hs 578Bst forment des acini bicouches similaires au sein humain. Future Science OA 2018, Volume 4, Numéro 7 / Août 2018

 

Busby M, Hallett M et Plante I.
Le rôle complexe dépendant du sous-type de Connexin 43 (GJA1) dans le cancer du sein.
International Journal of Molecular Sciences 2018 28 février; 19 (3). pii: E693. doi: 10.3390 / ijms19030693

 

Dianati E, Wade MG, Hales BF, Robaire B, Plante I
L’exposition à un mélange écologiquement pertinent de retardateurs de flamme bromés a diminué l’expression de la p-bêta-caténine (ser675) et son interaction avec la E-cadhérine dans les glandes mammaires des rats en lactation . Toxicol Sci 2017, 159 (1): 114-123

 

Dianati E, Plante I
Analysis of Protein-protein Interactions and Co-localization Between Components of Gap, Tight, and Adherens Junctions in Murine Mammary Glands.
J Vis Exp 2017(123).

 

Stewart MKG, Plante I, Penuela S, Laird DW
Loss of Panx1 Impairs Mammary Gland Development at Lactation: Implications for Breast Tumorigenesis. Plos One 2016, 11(4).

 

Dianati E, Poiraud J, Weber-Ouellette A, Plante I
Connexins, E-cadherin, Claudin-7 and beta-catenin transiently form junctional nexuses during the post-natal mammary gland development. Dev Biol 2016, 416(1):52-68.

 

Delisle A, Ferraris E, Plante I
Chronic exposure to hexachlorobenzene results in down-regulation of connexin43 in the breast. Environ Res 2015, 143(Pt A):229-240.

 

Stewart MKG, Plante I, Bechberger JF, Naus CC, Laird DW
Mammary Gland Specific Knockdown of the Physiological Surge in Cx26 during Lactation Retains Normal Mammary Gland Development and Function.
Plos One 2014, 9(7).

 

Plante I, Stewart MK, Laird DW
Evaluation of mammary gland development and function in mouse models.
J Vis Exp 2011(53).

 

Plante I, Stewart MK, Barr K, Allan AL, Laird DW
Cx43 supprime les métastases tumorales mammaires au poumon dans un modèle murin mutant Cx43 de maladie humaine.
Oncogene 2011, 30 (14): 1681-1692.