1 M$ pour un partenaire de l’INRS dans le domaine des bioplastiques

14 avril 2021 | Audrey-Maude Vézina

Mise à jour : 14 avril 2021

Le gouvernement du Canada finance l’entreprise BOSK Bioproduits pour la création de bioplastiques écoresponsables innovants.

Le procédé de production de PHA a été développé dans le Laboratoire de biotechnologies environnementales de l’INRS à Québec.

L’entreprise BOSK Bioproduits, partenaire industriel de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), a reçu 1 M$ à l’occasion du lancement de la deuxième phase du Défi sur le plastique, issu du programme fédéral Solutions innovatrices Canada (SIC) et lancé par Ressources naturelles Canada et Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Durant la première phase du Défi, BOSK Bioproduits a mis au point, en collaboration avec l’INRS, un bioplastique possédant une excellente compostabilité et un bon rapport efficacité-coût. Les équipes de recherche ont développé une biotechnologie pour produire une molécule 100 % naturelle : le PHA (polyhydroxyalcanoate). Ce biopolymère compostable est produit à partir de boues secondaires et de sources industrielles organiques telles que les fibres de bois.


Du prototypage à l’industrie

Ce nouveau financement permettra à l’entreprise, située à Québec, de mettre sur pied une chaîne de production. Celle-ci servira au prototypage de formules de bioplastiques compostables faits de biomasse forestière.

BOSK Bioproduits utilise le PHA pour fabriquer REGEN™, une résine bioplastique, 100 % biosourcée et entièrement compostable. Elle peut, entre autres, entrer dans la fabrication d’emballages alimentaires, de bouteilles de plastique et de contenants pour les cosmétiques.

Pour lire le communiqué officiel.