Mircea Vultur pilote un projet sur la surqualification professionnelle

Publié par Gisèle Bolduc

6 juin 2018

( mise à jour : 17 septembre 2020 )

Quelle est l’étendue et l’évolution de la surqualification des diplômés universitaires au Canada? Comment ceux-ci font face à cette situation à laquelle ils sont de plus en plus exposés sur le marché du travail? Comment gèrent-ils les différentes facettes de leur parcours professionnel en lien avec le phénomène de la surqualification? Le professeur Mircea Vultur de l’INRS et son équipe analyseront les indicateurs d’insertion professionnelle des diplômés universitaires et feront enquête pour documenter leurs expériences de surqualification.

Bénéficiant d’une subvention du programme Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), le projet « Diplôme universitaire et insertion sur le marché du travail : approches statistique et compréhensive de la surqualification professionnelle » vise à apporter un nouvel éclairage sur ce phénomène en croissance en actualisant les connaissances sur ses causes et ses conséquences dans la vie des personnes vivant cette situation. 

Mircea Vultur pilote un projet sur la surqualification professionnelle

Pour étudier la surqualification qui touche actuellement environ 33 % des diplômés universitaires, les chercheurs adoptent une double perspective qui combine approche quantitative et qualitative. À partir de données d’enquêtes, ils analyseront l’ampleur et les déterminants de la surqualification, ce qui permettra de mieux connaître le profil des diplômés surqualifiés et l’(in)adéquation de leur formation aux besoins actuels du marché du travail.   

L’autre volet de cette recherche d’une durée de trois ans mettra l’accent sur le vécu des diplômés. À lumière de leurs récits professionnels, l’équipe de recherche pourra explorer les « angles morts » des enquêtes statistiques et analyser leurs expériences de surqualification.   

« Notre étude apportera un point de vue complémentaire aux thèses qui considèrent la surqualification uniquement sous l’angle économique, comme une allocation inefficace des ressources. Bien qu’il soit légitime de s’interroger sur cet aspect de la question, il est aussi pertinent d’adopter une approche compréhensive qui renvoie aux attitudes, aux comportements et aux stratégies d’adaptation des diplômés face aux situations de surqualification. »

Mircea Vultur

Les résultats obtenus offriront une information nuancée sur l’offre de formation universitaire et la valeur des diplômes sur le marché du travail qui sera utile à l’élaboration de politiques et pourront aider les diplômés universitaires dans leur processus d’insertion professionnelle.