Étudier en sciences sociales

Faites partie des chercheuses et chercheurs qui jettent un regard nouveau sur les phénomènes sociaux, culturels, politiques, économiques et environnementaux qui caractérisent le monde d’aujourd’hui.

L’INRS vous propose une dizaine de programmes d’études de 2e et 3e cycles en sciences sociales qui s’inscrivent dans trois grands champs pluridisciplinaires : les études urbaines, les études des populations et la mobilisation des connaissances.

Nos programmes d’études en sciences sociales sont donnés au Centre Urbanisation Culture Société, qui a pignon sur rue à l’angle des rues Sherbrooke Est et Saint-Denis à Montréal, et à Québec, au cœur du quartier des nouvelles technologies. Selon le programme choisi, vous étudierez dans une de ces deux villes. Dans les deux cas, cafés, espaces urbains, parcs et jardins, restaurants et commerces de proximité bonifient votre expérience universitaire.

La professeure Maude Pugliese s’intéresse aux nouvelles dynamiques familiales. Photo : Phil Bernard

Le professeur Cédric Brunelle dirige le Laboratoire en statistiques spatiales et développement urbain. Photo : Phil Bernard

La professeure Carolyn Côté Lussier dirige le Laboratoire PERSONS sur la psychologie et l’épidémiologie du crime et du sentiment d’insécurité

La professeure Diane Saint-Pierre s’intéresse aux problématiques de la gouvernance et des politiques de la culture dans un contexte de mondialisation

Les recherches de la professeure Sandra Breux vise à étudier la démocratie représentative municipale

Les recherches du professeur Mircea-Vulture porte sur le travail et l’insertion professionnelle des jeunes

Midis-conférences sur des thèmes d’actualité et congrès en études urbaines organisé en collaboration avec les étudiantes et étudiants de l’UQAM : explorez toutes les dimensions de la vie étudiante et participez à des voyages organisés aux quatre coins du monde.


Comprendre la ville pour mieux intervenir

Vous pourriez faire progresser les connaissances sur l’accroissement de la diversité sociale et culturelle, les transformation des réalités familiales, l’immigration ou la mondialisation accrue.

Quel que soit le projet qui vous anime pour vos études supérieures, que vous soyez à la maîtrise ou au doctorat, que vous optiez pour un programme court ou un DESS, vous bénéficierez d’un encadrement de recherche personnalisé et ferez l’acquisition des connaissances et des compétences requises pour aller au bout de vos ambitions.


Programmes d’études

Programmes en études des populations

Maîtrise en études des populations

Doctorat en études des populations

Particularité Ces programmes offrent cinq concentrations : phénomènes et méthodes démographiques, statistiques sociales, famille, jeunesse, populations et sociétés.

En étudiant en sciences sociales à l’INRS, vous côtoierez des spécialistes formés dans plusieurs disciplines et qui travaillent en complémentarité : administration publique, géographie, anthropologie, démographie, économie, sociologie, sciences politiques, planification urbaine. Vous évoluerez dans un milieu de recherche partenariale et interdisciplinaire, branché sur les milieux de pratique, une occasion unique d’élargir votre réseau tout en développant votre expertise.

Des compétences recherchées

Vous produirez des connaissances et des analyses dont les décideurs et les intervenants ont besoin pour fonder leurs actions. Vos compétences seront recherchées par de nombreux milieux de travail, comme :

  • les ministères et organismes gouvernementaux, tant provinciaux que fédéraux;
  • les municipalités;
  • les établissements de services;
  • les associations et organismes à but non lucratif;
  • les syndicats;
  • les organismes internationaux;
  • les unités de recherche;
  • les maisons de sondage;
  • les entreprises privées;
  • les établissements d’enseignement.
Étudier en mobilisation des connaissances vous permettra de connecter la recherche à l’action sur le marché du travail.
Directrice de l’urbanisme puis experte sénior en aménagement à Ville de Longueuil, Hélène Ladouceur est diplômée du doctorat en études urbaines (2004).